La mégère à peu près apprivoisée : une pièce déjantée à voir ABSOLUMENT !!!

Hello les amis !

Comment ça va bien en ce beau lundi ?! (je sais pas pourquoi je suis hyper enthousiaste d’un coup ^^)

J’ai découvert aujourd’hui que "résille" en anglais se dit "fishnet" soit "filet de pêche", ça m’a toute retournée !

Bref, le sujet du jour n’a rien à voir avec la découverte suscitée alors revenons en à nos moutons.

Vendredi soir j’ai eu le plaisir d’aller au théatre le Vingtième avec Angie et Zara pour découvrir la pièce "La mégère à peu près apprivoisée".

La_Megere

Je ne vais jamais au théâtre car je n’aime pas trop ça. J’ai en effet une terrible aversion pour les quiproquos, c’est le genre de truc qui me fait me tortiller sur mon siège, ça peut me rendre dingue ! (ça marche aussi pour le cinéma d’ailleurs)

Mais là je me suis laissée tenter par l’invitation d’Angie car le spectacle promettait d’être vraiment original.

Et je n’ai vraiment pas été déçue !

Il s’agit en fait d’une adaptation de la pièce "La mégère apprivoisée" de Shakespeare façon comédie musicale de Broadway, avec du chant donc, des claquettes et une scène avec des spots qui clignotent ! :D

photo1

Mais c’est aussi et surtout une adaptation hilarante, mêlant comique de geste et comique de situation sans jamais être lourdingue ! (car c’est souvent ce que je reproche au théâtre comique)

L’histoire (je vous la fais courte) :

L’action se passe en Italie. Baptista, un gentilhomme de Padoue a 2 filles.
Il veut absolument marier sa fille Katarina, qui possède un caractère insupportable, avant de marier son autre fille, la douce Bianca, pour laquelle 2 prétendants se bousculent déjà au portillon.

Le seigneur Lucentio arrive de Pise à Padoue et tombe amoureux lui aussi de Bianca. Entre temps, le gentilhomme Petruccio arrive lui de Vérone avec l’obsession de se marier avec une femme riche. Il va donc vouloir se marier avec Katarina, peu importe son caractère, il se dit qu’il la domptera !

a04b86a6_a6a6_11de_af9e_865cfc129efc

Les dialogues sont bons, les chansons tellement entraînantes qu’on a envie de chanter avec eux et surtout, surtout, les acteurs sont extrêmement sympathiques ! Il y a une vraie interaction entre eux et le public. D’ailleurs, avec ma discrétion légendaire je ne me suis pas privée pour crier quand il le fallait (genre quand Alexis Michalik le supra beau gosse et aussi metteur en scène de la pièce nous a fait un petit strip tease !) :P

photo4

Ils sont jeunes, marrants, beaux gosses donc (aaah Alexis Michalik… *soupir*) (d’ailleurs Olivier Dote Doevi est célibataire, on nous l’a assez répété pendant le spectacle :P) et leur jeu est vraiment super.

Honnêtement, je ne me suis pas ennuyée une seconde, j’étais morte de rire tout le temps, j’avais envie de chanter et de danser avec eux !

photo3

Je ne saurais que trop vous conseiller d’aller voir ce spectacle, vous n’en ressortirez pas déçus !!

Je compte d’ailleurs y retourner tellement ça m’a plu :)

photo2

Et pour finir de vous mettre l’eau à la bouche, voici une petite vidéo !


La megere sur M6
envoyé par losfigaros

Petite anecdote :
En arrivant nous croisons au guichet un jeune homme qui nous rappelle quelqu’un. Comme nous ne trouvons pas qui c’est, je lui demande avec le naturel et la franchise qui me caractérise (:P) : "Je vous connais, qui êtes-vous ?" (comme quand en soirée blogueur on vous demande "mais qui t’es toi?" :P).
Il me répond : "je suis Arthur".

Ah, d’accord. Bah ça ne nous a pas aidé du tout en fait.
Puis 5 minutes plus tard, l’éclair de génie est venu d’Angie : c’était Arthur Jugnot, le fils de Gérard !
Et c’est donc le producteur de la pièce. (Arthur pas Gérard).

Les infos pratiques :

"La mégère à peu près apprivoisée" mis en scène par Alexis Michalik se joue au Vingtième Théâtre jusqu’au 3 janvier 2010 du mercredi au samedi à 21h30 et le dimanche à 17h30.

Le tarif normal est 24 € (12 € pour les étudiants) mais vous pouvez avoir des billets moins chers sur Billet Reduc.

La page Facebook de La Mégère

D’autres critiques :
Le Figaro
Theatrorama
Regard en coulisse

Tags from the story
, ,

8 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *