Australie du Sud : l’enchantement de Kangaroo Island

J’avais arrêté mon récit au moment de prendre le ferry à Cape Jervis pour aller à Kangaroo Island pour 2 jours.
Je vous le dis d’entrée, Kangaroo Island aura été pour moi un magnifique moment, si ce n’est le plus beau de tout notre séjour. Réécrire ce billet m’a d’ailleurs fortement émue… :)

Défi : rentrer notre grosse voiture en marche arrière dans le ferry, le tout avec le volant à droite, je vous le rappelle… petit stress mais encouragée par les meilleurs pom pom boys du monde, je m’en suis sortie ^^

Notez que je tourne la tête du mauvais côté… (réflexe français)

Sur la route qui nous menait à notre hôtel en descendant du ferry, nous avons rencontré nos premiers kangourous… morts sur le bord de la route. C’était un peu glauque mais c’est monnaie courante là-bas. Ils sortent à la tombée du soleil et PAF les kangourous.

Nous étions attendus au Wanderer’s Rest où nous avons été accueillis par le plus adorable de tous les gérants d’hôtels du monde : Chris. Avec sa femme ils tiennent ce petit hôtel très mignon avec piscine. Elle cuisine et il donne plein de bons conseils. Les chambres sont très agréables et ont une vue incroyable depuis le petit balcon attenant.

Mappemonde dans la salle à manger du Wanderer’s Rest. C’est étonnant de voir le monde avec cette perspective, non ? :)

Avant le dîner Paingout a manqué de se faire mordre le pied par un serpent tigre, classé parmi les plus dangereux du monde (c’était un bébé mais quand même). Après, sur les conseils de Chris et avec des lampes torche qu’il nous avait prêté, nous sommes allés un peu marcher dans le coin pour observer les wallabys.

Un wallaby c’est un mélange entre une très très grosse souris et un kangourou ^^

C’est simple, le soir ils sortent tous. Il y en a partout, dans les jardins, au bord des routes, c’est la fête au wallaby !

Cette promenade a été aussi l’occasion de voir le plus beau ciel étoilé que j’aie vu de ma vie. Rien qu’en l’écrivant j’en suis encore émue…


Des milliers d’étoiles… la voie lactée… c’était vraiment dingue…


Les explorateurs de la nuit !

A noter que les étoiles étaient à l’envers par rapport à ce que l’on voit depuis la France. Ça aussi c’était fou… c’est le moment où j’ai vraiment pris conscience que nous avions la tête en bas !!

Nous avons aussi vu un truc incroyable : un lever de lune rousse ! Ultra rapide, impossible à capturer proprement avec nos objectifs… On s’est demandé les premières secondes ce que c’était… un feu au loin ? Une montgolfière orange (n’importe quoi) ? Et en fait non, c’était juste la lune. Hallucinant.

Chris nous avait dit que le lendemain, nous verrions le lever du soleil et que c’était très beau.

AHAH ! C’était sublime… Je me suis levée à 6h exprès pour le voir. Je me suis installée tranquillement sur notre petit balcon et j’ai regardé la merveille s’opérer devant mes yeux tout en écoutant les wallabys qui gambadaient en bas et les oiseaux avec ce cri si étrange et si exotique piailler gaiement dans les arbres…
Encore un moment magnifique sur Kangaroo Island…

J’ai pris des photos avec mon reflex mais je préfère celles que j’ai prises avec mon iPhone :

Nous avions ensuite rendez-vous avec Jim, notre guide de Kangaroo Island Wilderness Tour pour qu’il nous fasse découvrir l’île toute la journée à bord de son 4×4. Il était adorable, marrant, totalement compréhensible et nous a abreuvé d’informations et d’anecdotes sur l’île et ses animaux. Vous vous en doutez… c’était DINGUE.

ALLO UI CER 4×4

Nous avons commencé par aller faire un coucou aux cygnes noirs (il n’y a que des cygnes noirs sur l’île) et aux pélicans. La lumière était magnifique et en revoyant mes photos, je m’aperçois que la lumière a été magnifique à tous les moments de la journée, sur toute l’île. Cette île a une luminosité magnifique, épicétou.

photo par Paingout

Un pélican en Australie, c’est plus fort que moi, ça me fait penser à Némo !

Puis nous sommes ensuite allés au Seal Bay Conservation Park pour aller voir les lions de mer batifoler gaiement sur une plage qui leur est réservée.
Il y avait des papas, des mamans, des bébés lions de mer… c’est là qu’a commencé la #cutealert qui allait être permanente tout au long de la journée… NON MAIS LES BÉBÉS LIONS DE MER QUOI !!!!!

Les gros pépères sont tranquilles au bord de l’eau à faire la sieste parce qu’ils ont bien mangé !

Bébé et maman <3

Coucou je suis caché ^^

Gniiiii
(photo par Paingout)

La très dure vie de lion de mer…
(photo par Paingout)

Les stars de la plage ^^

Puis Jim nous a emmené à Little Sahara, un mini désert en plein milieu de l’île.
Alors peut-être que pour ceux qui sont déjà allés à la dune du Pilat par exemple, ça aurait été moins impressionnant mais pour moi ça a été une expérience totalement nouvelle de découvrir toutes ces dunes de sable.
C’est là que je me suis félicitée d’avoir mis mes Birkenstocks car j’ai pu les enlever, contrairement aux garçons qui ont ramené quasiment leur poids en sable dans leurs chaussures ^^

Tout petit Paingout au loin

Nous avons rencontré des gens qui faisaient de la luge sur le sable : du sandboarding. Notez qu’il était 12h30 et qu’on était en plein cagnard (35°C).
Et là, magie de la gentillesse australienne incroyable, les gens nous prêtent leurs planches pour que l’on essaie le sandboarding. Jim nous a montré l’exemple en grimpant la dune plus vite que son ombre et en la dévalant la tête la première !!

Jim qui s’élance !

Vincent a passé son tour et faisait le paparazzi en bas avec Jim tandis que Korben et moi avons commencé notre ascension sans fin de la dune. Plus je montais moins j’avais l’impression de monter, et puis j’avais CHAUD, mon jean me collait, c’était dur et j’avais l’impression d’être Balasko dans les bronzés avec la neige trop molle…

Bref arrivés en haut, Korben s’est lancé la tête la première, à l’aise. Moi j’ai paniqué. J’étais beaucoup trop haut, la pente était trop aigüe, j’allais mourir étouffée dans le sable…

J’ai peuuuur…

Malgré les encouragements en bas, j’ai préféré descendre à mi-dune avant de me lancer et évidemment… C’ÉTAIT TROP BIEN !!!
J’aimerais trop en refaire un jour !!

Aaaaaah !!!!

Et voici la vidéo de mes exploits (oui c’est un peu long rapport au fait que je suis une grosse tapette) (allez à 1’45 si vous voulez passer mes jérémiades et me voir vraiment glisser) :

Après nous être désablés tant bien que mal, nous sommes ensuite allés voir les koalas au Hanson Bay Wildlife Sanctuary. On se gare, on paie l’entrée et après on se promène le nez en l’air dans les gigantesques eucalyptus pour trouver les koalas ^^

Avant les koalas, nous avons d’abord vu les galah (ce sont eux qui poussaient de jolis cris au lever du soleil le matin)

Par définition, le koala est une grosse feignasse qui dort 22h sur 24…

photo par Paingout

C’est le gros dodo… à se demander comment ils font pour ne pas tomber !
(photo par Paingout
)

Une race de koala très rare…

Puis Jim nous a emmené pique-niquer dans une aire dans Flinders Chase National Park. Mais nous ne sommes pas installés dans l’herbe, non, non.
Nous avons d’abord fait un petit tour à la boutique et avons ensuite rejoint Jim selon ses indications… pour trouver une vraie table dressée avec une nappe, plein de petites salades faites maison et boissons à volonté… Dingue. (je vous ai dit que cette journée était dingue ?). On aurait même pu faire un barbecue vu que l’aire est conçue pour avec des petites cuisines… les Australiens savent vivre !

Une pie australienne qui avait bien envie de manger notre déjeuner !

Puis nous avons repris la route pour aller voir les Brothers Islands et Admiral’s Arch où d’autres lions de mer se prélassent…

La route interminable

Les couleurs étaient encore une fois incroyables même si je trouve qu’elles ne ressortent pas assez sur les photos…

Les lions de mer comme autant de grosses limaces affalées sur les rochers ^^

Admiral’s Arch

Limaces

Hiii, trop mignon le bébé lion de mer !

Nous sommes ensuite allés voir les Remarkable Rocks où nous nous sommes amusés à faire de bonnes photos de touristes :P

Avec Jim le guide le plus cool du monde

Heureusement que ce panneau était là pour nous prévenir du grand danger de la falaise !!

Surtout qu’en fait à taille réelle il était grand comme ça. C’est à dire environ 10 x 10 cm. Bien pour ne pas dénaturer le paysage mais pas franchement super efficace :D

Et nous avons enfin terminé notre folle journée totalement cute en rendant visite aux kangourous au Grassdale Conservation Park au coucher du soleil (c’est le moment où ils sortent). C’est un domaine privé auquel Jim avait accès et où nous étions totalement seuls…

Maman et bébé kangourou

Parfois le kangourou court.

Et parfois il rentre dans ses congénères pendant qu’il court

Oui ?

Photo artistique

Boing, boing, boing !

Jim nous a ramené épuisés mais heureux (et cramés) au Wanderer’s Rest où nous avons de nouveau été accueillis par Chris qui nous a demandé si nous avions passé une bonne journée. Nous sommes dit qu’ être entourés de gens aussi adorables dans un lieu aussi dingue, c’était vraiment une chance incroyable.
Je vous jure, ça peut paraître plein de bons sentiments mais vraiment, cette journée aura été tellement riche en émotions.

Je vous recommande vraiment le tour privé guidé comme nous l’avons fait, c’est absolument parfait pour avoir plein d’infos + accéder à des lieux qu’on aurait peut-être pas vus seuls. Encore un grand grand merci à Paingout d’avoir organisé ce voyage et à la région Australie du Sud pour nous avoir permis de vivre cela.

Et évidemment je vous recommande totalement le Wanderer’s Rest parce que Chris et sa femme, parce que la vue, parce que la piscine, parce que les wallabys, parce que les étoiles… parce que l’enchantement et puis c’est tout <3 <3 <3

Le lendemain matin tôt, c’était déjà l’heure de reprendre le ferry pour revenir sur le continent et poursuivre notre route… :)

C’est le seul pingouin que l’on aura vu alors qu’ils se trouvaient juste à côté du port pour reprendre le ferry ^^

A bientôt pour la suite de nos aventures australiennes ! ;)

Lire les épisodes précédents de notre road trip :
Une journée à Hong Kong
Australie du Sud : Adelaide et le Mc Laren Vale

14 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *