Le chef d’oeuvre GRAVITY

J’attendais Gravity avec impatience. Parce que je suis fascinée par l’espace, parce que j’adore voir des images de la Terre vue de l’espace, parce j’ai toujours été curieuse du sujet « si un astronaute dérive dans l’espace, comment peut-il s’en sortir ? ».

L’histoire :
Pour sa première expédition à bord d’une navette spatiale, le docteur Ryan Stone, brillante experte en ingénierie médicale, accompagne l’astronaute chevronné Matt Kowalsky. Mais alors qu’il s’agit apparemment d’une banale sortie dans l’espace, une catastrophe se produit. Lorsque la navette est pulvérisée, Stone et Kowalsky se retrouvent totalement seuls, livrés à eux-mêmes dans l’univers. Le silence assourdissant autour d’eux leur indique qu’ils ont perdu tout contact avec la Terre – et la moindre chance d’être sauvés. Peu à peu, ils cèdent à la panique, d’autant plus qu’à chaque respiration, ils consomment un peu plus les quelques réserves d’oxygène qu’il leur reste.
Mais c’est peut-être en s’enfonçant plus loin encore dans l’immensité terrifiante de l’espace qu’ils trouveront le moyen de rentrer sur Terre…

gravity-film-affiche

Si vous pensez qu’il s’agit d’un film de science-fiction avec une histoire abracadabrante et des zombies extra-terrestres qui veulent engloutir la Terre, je vous arrête tout de suite, cela n’a rien à voir.

Au contraire, et c’est ce qui fait que l’on s’identifie totalement aux personnages (« et moi, qu’aurais-je fait à leur place ? »), l’histoire est totalement « normale » : un problème totalement plausible survient, il faut trouver une solution réaliste pour s’en sortir.
Le fait que ce soit la première expédition de Ryan Stone (Sandra Bullock) aide d’autant plus à s’identifier car si elle a suivi un entraînement sur Terre comme n’importe quel astronaute, c’est sa première fois réellement dans l’espace.

GRAVITY

J’ai donc eu la chance de voir Gravity en avant-première il y a un mois. Cela se passait au Pathé Wepler, la seule salle équipée de la technologie Dolby Atmos sur Paris (la seconde en France est à Bordeaux) et qui est donc parfaite puisque le son du film a été réalisé pour être compatible avec cette technologie. Concrètement, il y a des enceintes partout dans la salle (sur les murs et le plafond) et cela permet aux sons d’arriver de tous côtés et de provoquer des sensations vraiment géniales par rapport à l’image.

« Oui mais dans l’espace il n’y a pas de son » –> certes mais justement le son et la musique sont des points clés du film puisque le réalisateur a dû penser à cette contrainte et a su restituer une ambiance sonore incroyable qui permet réellement de se sentir immergé dans l’espace.

gravity-film-sandra-bullock_5

Et donc pourquoi j’ose les mots « chef d’oeuvre » (et je ne suis clairement pas la seule vu les critiques unanimement positives sur le film) ?

- c’est BEAU : les images de l’espace et de la Terre sont absolument magnifiques, à couper le souffle et tous les plans sont de toutes façons hallucinants (quand on sait que forcément, il n’a pas tourné le film dans l’espace, on hallucine encore plus sur le réalisme).

- c’est RÉALISTE : comme je le disais plus haut, l’histoire est totalement plausible (du moins pour des gens qui ne sont pas experts en astronomie) et permet de se mettre à la place des acteurs.

- c’est EXTRÊMEMENT BIEN JOUÉ : George Clooney il est fort, on le sait. Mais Sandra Bullock = LA RÉVÉLATION.

J’avais une image de Sandra Bullock comme d’une actrice plutôt moyenne (même si elle a reçu un Oscar en 2010 pour The Blind Side) et j’avoue que j’étais même sceptique de la voir dans ce film, comme si elle allait le « gâcher ».
C’est tout l’inverse qui s’est produit : mais quelle actrice INCROYABLE !!! Elle est totalement juste de bout en bout, la panique, la tristesse, la détermination… elle n’a fait que m’étonner de justesse au fur et à mesure que le film avançait. Elle le porte réellement sur ses épaules et je ne comprendrais pas qu’elle n’obtienne pas l’Oscar de la meilleure actrice pour ce très très grand rôle que lui a offert Alfonso Cuarón, le réalisateur. D’autant plus qu’elle a suivi un entraînement intensif pour pouvoir assurer ce rôle. Vraiment, elle est très impressionnante.

- c’est une magnifique MÉTAPHORE SUR LA VIE : pourquoi se battre quand il n’y a plus d’espoir ? On s’accroche avec Sandra Bullock, on retient son souffle avec elle, on pleure avec elle… l’émotion est présente à chaque instant.

gravity-film_1

Honnêtement, si le film n’est pas au moins nommé dans quasiment toutes les catégories des Oscars (meilleur film, réalisateur, actrice, scénario, photographie, effets visuels, son…) je ne comprends pas. Et bien évidemment, pour moi il les mérite tous, meilleur film/réalisateur/actrice principalement.

Comme l’ont dit plusieurs réalisateurs, je pense qu’Alfonso Cuarón a repoussé les limites du « film dans l’espace », c’est le plus beau et le plus puissant qui ait été réalisé à ce jour. Rien que de vous en reparler, j’ai des frissons.

gravity-film-sandra-bullock_3

Vraiment, je me suis pris une énorme claque avec Gravity, j’en suis ressortie à bout de souffle et très émue et je compte bien retourner le voir dès qu’il sortira ce mercredi.
Foncez, même si vous n’êtes pas fan de science-fiction. C’est un chef d’oeuvre à voir absolument, et surtout à voir au cinéma pour en prendre plein les yeux et les oreilles.

Rendez-vous sur Hellocoton !

12 Comments

  • […] Bullock et George Clooney qui sort ce mercredi et que je ne manquerai pour rien au monde tellement les retours de tout le monde sont […]

  • Répondre octobre 21, 2013

    balbc

    j’ai tellement hâte de le voir ce film; même si je crains un peu la sensation de claustrophobie (oui dans l’espace, parfaitement).
    (et j’ai toujours dit que Sandra Bullock cachait bien son jeu, je suis contente qu’on la retrouve dans un film différent de ce qu’elle fait habituellement)
    :)

  • Répondre octobre 21, 2013

    Marie-Camille

    Han mais comment tu donnes grave envie de mater Gravity quoi. Trop forte ;-) Et hâte d’y aller du coup !

  • […] Bullock et George Clooney qui sort ce mercredi et que je ne manquerai pour rien au monde tellement les retours de tout le monde sont […]

  • Répondre octobre 21, 2013

    jihefge

    C’est vrai que Sandra Bullock ne nous avait pas habitué à de grandes prestations (speed 2 m’a laissé perplexe :-) ). C’est sûrement parce qu’elle n’avait pas encore eu l’occasion de nous montrer ses talents d’actrice dramatique.
    J’avoue que Gravity me fait peur, d’un point de vue « cauchemars à venir ». J’irai le voir si on me dit que ça finit bien…… Ca finit bien ?

  • Répondre octobre 22, 2013

    annouchka

    Mon chéri n’arrête pas de me parler de ce film, je pense qu’on va y aller cette semaine en espérant que ce ne sera pas trop la cohue ! Je sens que ce film va me retourner, j’espère ne pas être trop perturbée en sortant car l’espace est quelque chose qui me fascine et me terrifie en même temps.

  • Répondre octobre 22, 2013

    Les Délices de Minie

    Je dois dire que je n’ai pas envie de voir ce film, la bande annonce ne m’attire pas du tout et malgré tout le bien que tu en dis, je ne veux toujours pas le voir ^^

  • Répondre octobre 22, 2013

    My Little Discoveries

    J’avais déjà très envie de voir ce film mais ton billet me rend encore plus impatiente!!! ;)

  • Répondre novembre 5, 2013

    shalima

    Rhaaaaa, il faut qu’on y aille, il faut qu’on y aille !

  • Répondre novembre 5, 2013

    Raphaël

    Je le garde pour samedi…

  • Répondre décembre 1, 2013

    saroune

    waouw j’avais même pas eu l’idée d’aller le voir, tu donnes super envie, maintenant c’est un peu tardmais j’en suis sur que certaines salles le montre encore.

  • […] commencer, celle de Sandra Bullock pour l’Oscar de la meilleure actrice pour Gravity que j’espérais fortement. Je croise les doigts pour elle même s’il y a du lourd en face avec Meryl Streep, Cate […]

Leave a Reply