Australie : Kings Canyon

Moins connu qu’Uluru, Kings Canyon est néanmoins un incontournable du Red Center.
Sérieusement, ne faites pas comme moi qui l’ait loupé la première fois que je suis allée à Uluru. J’ai eu la chance de pouvoir y retourner une 2ème fois et de réparer mon « erreur » mais je sais que ce n’est pas le cas de la majorité des gens ^^

Découvrir Kings Canyon

Kings Canyon est situé dans le Watarrka National Park un peu plus au nord d’Uluru (320 km). Certains tours proposent une excursion à la journée pour laquelle il faudra vous lever à l’aube.
Pour ma part j’ai découvert Kings Canyon dans le cadre de mon tour de 3 jours avec Emu Run. Nous sommes arrivés la veille et avons campé dans le bush non loin du canyon.

australie-kings-canyon

Il y a 3 marches à faire :

  • la Kings Creek walk : il s’agit d’une marche à la base du canyon qui fait 2km aller/retour. Elle n’était malheureusement pas prévue dans mon tour organisé (zut, je vais encore devoir revenir ! :P)
  • la Rim walk : « rim » veut dire « rebord » et il s’agit donc d’une marche en haut du canyon où l’on suit son rebord. Il s’agit d’un grand tour de 6km (comptez 3/4h selon votre rythme). C’est LA marche à ne pas manquer !
  • la Giles track : une marche de 22km qui relie Kings Canyon à Kathleen Springs. Il est recommandé de ne la faire qu’entre mai et septembre car les autres mois sont beaucoup trop chauds.

La Rim Walk

Après un réveil à l’aube (4h du matin encore une fois) sous les cris des dingos (Le saviez-vous ? Les dingos n’aboient pas, ils ne peuvent que crier. J’ai cru que c’étaient des gens qui faisaient la fête avant que le guide ne me disent que ces « wouhouhou ! » étaient en fait les cris des dingos…), nous sommes arrivés au canyon à 6h.
Si comme moi vous visitez le Red Center quand il fait chaud (d’octobre à avril), il est indispensable d’être très matinal sinon les températures ne sont pas tenables pour faire de la rando.

australie-red-center-dingo
Coucou les dingos !

Pour atteindre le haut du canyon il faut… monter (et oui). La marche commence donc par une montée particulièrement costaud (si vous avez des problèmes de coeur ou de genoux, elle n’est peut-être pas faite pour vous). Elle est d’ailleurs surnommée la « Heart Attack Hill » !!!
Elle est assez rapide (je ne me souviens plus exactement mais je dirais pas plus de 15/20 minutes) et il y a des plateformes régulièrement pour faire des pauses.

australie-kings-canyon-heart-attack-hill
Le départ de la montée.

Une fois en haut, plus de soucis, c’est globalement plat avec quelques escaliers à monter et descendre. On découvre ces roches rouges et cette végétation désertique que j’aime tant ainsi qu’une vue exceptionnelle sur le canyon. J’ai trouvé ça très beau et impressionnant. Après il faut savoir que c’est le premier canyon que je visite de ma vie donc si vous avez déjà fait le Grand Canyon aux USA par exemple vous ne serez peut-être pas aussi impressionné.

Petite anecdote : si vous êtes fan du film « Priscilla, folle du désert » vous reconnaîtrez le décor d’une des scènes du film ^^
J’étais super fan étant petite et je ne l’ai pas revu depuis au moins 20 ans (pfiou) et j’avoue que je ne me souvenais même pas que ça se passait dans le désert australien !

australie-kings-canyon

australie-kings-canyon

australie-kings-canyon

australie-kings-canyon

australie-kings-canyon

australie-kings-canyon
Ces marques nous informent qu’il y a plusieurs millions d’années, le sol du canyon était recouvert d’eau.

australie-kings-canyon

australie-kings-canyon
Ces escaliers en bois me font penser à Indiana Jones ^^

australie-kings-canyon

Le Jardin d’Eden

Au milieu du parcours se trouve le « Garden of Eden » qui est un trou d’eau situé en contrebas et entouré de végétation. On y accède par des escaliers.
Je dois avouer que je l’ai trouvé « intéressant » mais je ne lui ai pas trouvé le charme d’un « Jardin d’Eden » à proprement parler. Ca reste à voir mais n’ayez pas trop d’attentes en termes d’émerveillement ;)

australie-kings-canyon_jardin-eden
Le jardin d’Eden vu d’en haut pendant la descente

australie-kings-canyon_jardin-eden

australie-kings-canyon_jardin-eden

Tout en haut du canyon, les roches ont une forme de dômes. A la base ils avaient une forme cubique mais l’érosion avec le vent et la pluie a fini par leur donner cette forme de dômes. Sur la dernière partie du canyon on les voit particulièrement bien.

australie-kings-canyon

australie-kings-canyon

australie-kings-canyon

australie-kings-canyon

australie-kings-canyon

australie-kings-canyon_51.jpg australie-kings-canyon

australie-kings-canyon

20160113 101718

australie-kings-canyon

Sur la route entre Uluru et Kings Canyon

Sur la route entre Uluru et Kings Canyon nous nous sommes arrêtés plusieurs fois.
Le premier arrêt était à Curtin Springs Station, propriété de la famille Severin depuis les années 50. On peut y dormir, manger, se promener dans la propriété pour voir leur volière (qui honnêtement m’a fait de la peine plus qu’autre chose), voir leur émeu…

Non loin de Curtin Springs se trouve une autre formation rocheuse similaire à Uluru et les Kata Tjuta : le Mount Conner. Elle fait en réalité partie de la même formation rocheuse que les deux autres sites mais sa particularité est d’être toute plate.
J’ai pu voir le Mount Conner depuis l’avion la première fois que je suis venue et depuis la route pendant un arrêt cette année.

australie-red-center-mount-conner

australie-red-center-mount-conner

Avant d’arriver à notre campement dans le parc national de Kings Canyon nous avons fait un dernier arrêt à Kings Creek Station où l’on peut voir des chameaux et manger des burgers de chameau (hem).

Le lendemain nous avons quitté notre groupe après le déjeuner. Ils sont repartis sur Alice Springs et nous avons été récupérées par un bus AAT Kings pour repartir sur Uluru pour notre dernière nuit avant de prendre l’avion du retour pour Sydney le lendemain midi.
Nous n’avons pas choisi d’aller à Alice Springs car la ville n’est pas très intéressante et nous aurions dû payer un taxi ou une navette pour aller à l’aéroport le lendemain alors que depuis Uluru la navette est gratuite.
Je pense que j’irai tout de même à Alice Springs un jour, d’une part pour quand même voir la ville, et d’autre part pour visiter les MacDonnell Ranges. Bref, Red Center, I’ll be back (again) ^^

Sur la route nous avons vu un orage au loin, c’était joli :

australie-red-center-orage

Le soir nous avons pu profiter d’un dernier coucher de soleil sur Uluru (au loin depuis le resort). En réalité nous n’avons pas vraiment vu le soleil se coucher car le ciel était couvert mais nous avons pu observer des éclairs au loin et c’était cool :)

australie-red-center-uluru-sunset

J’espère que mon article sur Uluru et celui-ci vous auront donné envie de visiter le Red Center qui représente pour moi l’ultime expérience australienne (avec la Grande Barrière de corail).
Au moment où je poste cet article je suis à Darwin dans le Top End du Northern Territory où je viens de passer 5 jours pour visiter les parcs de Kakadu et Litchfield ainsi que Katherine Gorge. J’en repars encore avec des images magnifiques que j’ai hâte de vous montrer pour continuer à vous faire découvrir ce superbe état qu’est le Northern Territory ! A très vite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *