Nett, what else ?

DSC07172Il y a 1 an, Gaëtan de l’agence Lowe Strateus m’invitait à rencontrer l’équipe marketing et créative de la marque Nett à l’occasion de leur nouvelle campagne web.

(ouais je sais, dans le genre blogueuse réactive je me pose là)

Il y a 1 an je sautais de joie à l’idée de rencontrer des gens de chez Nett tellement je vénère cette marque. Non, je n’exagère pas, je ne conçois pas ma vie sans Nett. Chez moi les tampons c’est Nett ou rien.

Passionnant hein ?
(si vous avez répondu oui, stay tuned. Si les règles et les tampons ne vous fascinent pas plus que ça, passez votre chemin, car il va y avoir moult détails dans la suite et ça va vous saouler ;) )

Mais comment en suis-je arrivée là ?

Un jour, le moment à la fois tant attendu et tant redouté est arrivé : les anglais ont débarqué pour la première fois.
Bien qu’attendu, ce choc fut suivi d’un 2ème choc immédiat : l’annoncer à ma mère…

J’étais super gênée et je ne voulais absolument pas lui dire (je suis ultra pudique) et je me souviens que c’est une amie qui lui a dit pour moi (contre mon gré) -_-
Mais de toutes façons elle a eu raison puisqu’il fallait aller acheter d’urgence de quoi protéger mes fringues ^^
Et évidemment, nous sommes allées acheter des serviettes (Always obligatoirement, comme pour les tampons j’ai mes standards, jamais je n’achèterai Nana ou Tampax, berk, berk, berk !)

Au fur et à mesure, je me suis vite trouvée face à un problème de taille : les serviettes, ce n’est pas ultra discret dans son sac de classe… et comme vous l’aurez compris, j’avais vraiment envie d’être discrète à cette époque !

Je savais bien que les tampons existaient mais à 13 ans ça fait flipper et on se dit qu’on y arrivera jamais !

Et puis, finalement pas si longtemps après, nous avons eu une journée de sensibilisation au collège. Toute une journée sans cours mais avec des ateliers sur les thèmes de la contraception, des MST et du Sida et du cycle périodique pour les filles !
L’idée était excellente et je me souviens avoir beaucoup apprécié cette journée (je vous laisse imaginer l’hilarité d’ados de 13/14 ans pendant la démonstration d’enfilage d’un préservatif…)

Et donc lors de l’atelier "pour les filles" une dame nous a présenté les tampons avec applicateur et nous avons pu repartir avec plusieurs boîtes de tampons Nett et cet atelier a résolu en partie mon problème de discrétion mensuelle.
En partie, car finalement les tampons avec applicateurs Nett étaient grands dans leur emballage (de la taille d’un stylo puisque l’applicateur était "déployé") et du coup c’était toujours pareil, il fallait trouver le moyen de les planquer dans son sac (et pas que sac à dos, le tout petit sac à mains pour la sortie entre filles par exemple…).

C’est d’ailleurs à cette époque que Tampax a sorti ses fameux "Compak" dont l’applicateur était "replié" et qui donc prenaient moitié moins de place.
Je les ai testé et là ce fut le DRAME !

La principale différence entre les tampons Nett et Tampax sont leur manière de "s’ouvrir".
En effet, alors que Nett nous a martelé pendant des années que ses tampons s’ouvraient en corolle (on ne se rend pas compte de l’importance de cette info tant qu’on a pas testé les tampax), les Tampax eux s’allongent et se transforment en une masse cotonneuse informe !!

Avant (ficelle bleue = Nett, ficelle blanche = Tampax) :
(déjà le Tampax fait plus "brouillon" que le Nett)

DSC07173

Après (à gauche Tampax, à droite Nett) :

DSC07162

Ces détails ainsi que quelques autres, une ficelle trop épaisse à mon goût (une espèce de petite tresse) et surtout une douceur  laissant à désirer (contrairement aux Nett et à leur voile protecteur) ont achevé de me convaincre à ne plus jamais utiliser de Tampax de ma vie sauf si je n’avais pas d’autre choix !!!

Puis, quelques temps après, alors que j’étais en vacances avec mon père et ma belle-mère, paf le drame, mes règles arrivent (oui au début on n’est pas forcément réglée comme du papier à musique) et je n’ai prévu aucune protection.

J’en parle à ma belle-mère qui m’emmène dans une supérette et là c’est encore le drame car ils avaient bien des tampons Nett mais sans applicateur ! (et qu’en taille normale, même pas mini :S )
Au secours, comment allais-je faire ?!

Et bien je me suis souvenue de tous les conseils que je lisais dans mes magazines de l’époque (Jeune & Jolie and co) et surtout du principal : il faut se détendre !!!
Ahah, la bonne blague !! Je peux vous dire que j’étais tout sauf détendue devant la taille du machin et que j’ai bien galéré !! :D

Finalement, au bout d’un certain temps j’ai fini par m’y faire et j’ai définitivement adopté les tampons Nett sans applicateur (mais en taille mini !!!).
(Cela fait maintenant de nombreuses années que Nett a totalement arrêté de distribuer des tampons avec applicateurs, laissant ainsi la totalité du marché à son concurrent Tampax)

Et c’est là que ma vie a vraiment changé.

Pouvoir enfin avoir des tampons dans mon sac sans que personne ne les voie.
Et surtout, pouvoir aller aux toilettes sans avoir besoin de prendre mon sac (ce qui revient à crier à la cantonade que vous êtes indisposée en ce moment) mais juste avec un petit tampon caché au creux de ma main ou dans ma poche !
Idem en boîte quand vous n’avez plus votre sac avec vous ! Un petit tampon dans la poche et c’est parti jusqu’au bout de la nuit ! :P

(Quelques années plus tard, alors que je découvrais ce que c’est que de dormir avec un garçon, je me félicitais encore une fois d’avoir choisi ce mode de protection !)

Et puis bien sûr, avec un tampon on se sent 10000 fois plus "fraîche" qu’avec une serviette…

Mais pourquoi donc je vous parle de tout cela aujourd’hui ?  (pour le coup, si je voulais être discrète c’est râpé)

Parce qu’il y a un an, Nett lançait une campagne de spots vidéos en stop motion destinés aux adolescentes pour leur montrer que les tampons Nett étaient super discrets, faciles d’utilisation et efficaces.
Je les avais trouvés super sympas car proches des préoccupations des ados et même que j’aurais bien aimé qu’ils eussent existé de mon temps pour dédramatiser un peu la situation !

Voici mes 2 préférés :

Pouvoir porter les sous-vêtements que l’on veut pendant cette période :

Celle-ci illustre très bien ce que je disais plus haut sur le fait de ne pas dormir seule…

Aujourd’hui Nett sort une nouvelle campagne tout aussi sympa avec 3 nouvelles vidéos dont celle-ci qui illustre les différentes manières de nommer les règles !

Je n’avais jamais entendu parler des "classiques" et des "ours" !!!
Et "être en travaux" je trouve ça un peu gore !

Moi je dis tout simplement les "règles", je suis d’un original…
Ma mère dit les "trucs", je déteste cette expression ! :D

Et vous, comment vous le dites ? :)

Billet absolument pas sponsorisé !

15 Comments

  • Coucou
    Moi, je dis que Tante Rose est arrivée. Personne comprend, je suis tranquille!
    Et je suis d’accord avec toi, « en travaux », c’est pas très glam et on n’a pas l’impression d’être une personne.

  • Je dis « en travaux » aussi, et quand monsieur veut des calins, c’est « fermé pour travaux ».
    Je ne trouve pas ça gore c’est juste la vérité ;)

  • Alors pour moi c’est Always quand il faut vraiment mais sinon, tout le temps, Tampax Compak. Je les trouve hyper pratique et hyper fiable, du coup je n’ai jamais testé autre chose!

  • Moi j’ai plus jamais mes règles, j’ai un stérilet magique que je vénère mais tout le monde le sait déjà (je le crie suffisamment sur les toits)
    Du coup, serviettes ou tampons, connais plus.
    Hors sujet: je ne savais pas que Gaetan, bossait chez Lowe! (c’est mon ancienne boîte)

  • Je me suis habituée aux tampax, faudrait peut etre que j’essaie nett…
    Et sinon le nom que je donne c’est « envahisseurs » parce qu’une semaine par mois ça m’empeche de vivre!

  • >Milie : c’est pas faux :)

    >Titneg’bri : j’aime bien « Tante Rose », c’est poétique :)

    >Flonya : mdr les pataculs !! :D
    Il me semble avoir déjà entendu cette expression mais je l’avais totalement oubliée !

    >DrMorriset : n’est-ce pas ? ;)

    >Delph : ah mais il faut tester Nett au moins 1 fois ! :D
    Après c’est sûr que l’applicateur peut paraître plus pratique… mais la qualité des tampons entre Nett et Tampax est indiscutable selon moi (je suis un peu obtue sur ce sujet, je sais ^^)

    >Faustine : tu m’étonnes !
    Mais le retour de couches ça fait flipper !!

    >Princesse Varda : toi c’est le stérilet magique et moi c’est les tampons Nett :P
    C’est sûr que ça doit être bien pratique de ne plus avoir ses règles…

    >Karo : ouep faut essayer juste pour voir même si quand on est habituée à un produit de ce côté-ci, je crois qu’on a du mal à changer…
    Les envahisseurs j’aime bien ! :)

  • ahhhhhhhhhhhh ma bonne dame, moi ça fait 2 ans que j’ai pas eu mes règles !
    eh ouais
    ça t’en bouche un coin hein !
    Vive cezarette, la pilule qui arrête tout ! (sauf le mal de bide… )

  • ahaha ! bon, suite à notre soirée, je relis l’article :
    primo : je lole la quantité de détail
    deuzio : je dois pas etre comme la plupart des filles, j’ai jamais pu utiliser un tampon avec applicateur ! je sais pas, ça me stresse, j’ai peur de pas « sentir » (ouhla c’est classe) s’il est bien mis !)

    amis poètes, bonsoir !

  • Ce billet est brillant.
    Moi je mets que des Tampax justement pour le côté applicateur caché. Mais bon, j’ai déjà remarqué que le tampon est moins agréable que le Nett, mais le sans applicateur me dérange, pas envie de coller mon doigt dans le sang. (je prévois d’écrire un film gore.)

      • Oui c’est vrai, maintenant tu peux effectivement avoir un peu de sang sur le doigt (hem, que cette conversation est classe… :P) mais bon, hop tu te laves la main et c’est réglé hein ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *