Les gens qui fredonnent

2787578916_b6e6f63d4cC’est plutôt rare mais parfois je croise des gens qui fredonnent dans la rue ou dans les transports. Souvent des femmes d’ailleurs, qui susurrent des mélodies agréables entre leurs lèvres.

Instantanément, leur voix m’apaise et va jusqu’à me bercer…
Rien qu’en l’écrivant en ce moment, j’arrive à ressentir ce que je ressens dans ces moments là et je dois dire que je trouve cette sensation délicieuse :)

C’est comme ces gens qui ont une voix qui vous berce. Encore une fois, c’est plutôt rare mais lorsque j’en rencontre une, j’adore l’écouter et me laisser envelopper par ses paroles comme dans un cocon…

Non, non, je n’ai pas pris de drogue, je voulais juste vous faire partager ces sensations et également savoir si j’étais la seule dans ce cas :)

Photo : Ben

8 Comments

  • >MissBrownie : c’est assez rare quand même…

    >Juliette : ah mais ça dépend. Il y a les fredonnements stressés (qui stressent effectivement) et justement ceux qui sont tous doux et apaisants :)
    Bon après, on aime ou on aime pas hein ^^

  • fredonneurJ’adore la musique, j’en écoute en toutes circonstances (dans le métro, dans la rue…) et j’avoue qu’il m’arrive assez fréquemment de fredonner comme tu le décris, sans but particulier (mais jamais en étant stressé… je me laisse plutôt emporter par ce que j’écoute). En général, quand je me rends compte que quelqu’un m’écoute, je redescends sur terre immédiatement et me sens un peu « spécial », voire ridicule. Mais j’arrête surtout parce que je fredonne pour moi, pas pour un hypothétique public.
    Mais sachant ce que ça peut provoquer, la prochaine fois que ça m’arrive, je me laisserais peut-être aller à fredonner « pour quelqu’un » ;)

  • Lol, je fredonne souvent dans la rue mais dès que quelqu’un approche, j’arrête. Je ne chanterais pas à Châtelet mais il y a pas mal de rues peu fréquentées ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *