Alice au Pays des Merveilles de Tim Burton : la déception

J’ai eu la chance de voir Alice au Pays des Merveilles en avant-première mardi avec le Club 300 Allociné. La bonne surprise fut l’apparition de Tim Burton qui est venu 5 minutes répondre à quelques questions.

Visuellement ça ne rend pas grand chose mais le principal ce sont les réponses de Tim ! (et nos commentaires en fond, hem…)


Interview Tim Burton – Alice au Pays des Merveilles

Alors comme beaucoup de gens, j’adore les films de Tim Burton et j’attendais avec impatience de voir son adaptation d’Alice.

Je me dois quand même de vous préciser que mes connaissances en Alice étaient assez pauvres, dans la mesure où je ne connaissais que le dessin animé de Disney. Et j’ai toujours eu un avis ambivalent dessus car à la fois je l’aime bien et à la fois il m’angoisse pas mal (je déteste les fleurs qui parlent par exemple !!).

Ceci étant dit, je n’avais absolument rien lu sur le film de Burton avant d’aller le voir. Je ne savais donc pas qu’il ne s’agissait pas d’une adaptation  du roman de Lewis Caroll.

Ici, on retrouve Alice, âgée de 19 ans et le film traite de son retour au pays des merveilles. Voici le synopsis :
Alice, désormais âgée de 19 ans, retourne dans le monde fantastique qu’elle a découvert quand elle était enfant. Elle y retrouve ses amis le Lapin Blanc, Bonnet Blanc et Blanc Bonnet, le Loir, la Chenille, le Chat du Cheshire et, bien entendu, le Chapelier Fou. Alice s’embarque alors dans une aventure extraordinaire où elle accomplira son destin : mettre fin au règne de terreur de la Reine Rouge.

Mais en fait le film est un mélange d’Alice au Pays des Merveilles avec De l’autre côté du miroir avec le poème du Jabberwocky
Je ne suis d’ailleurs capable de vous dire ça que parce que j’ai fait quelques recherches post-visionnage du film ^^

Je ne vais pas plus rentrer dans les détails de l’histoire pour ne pas vous spoiler mais j’ai globalement été assez déçue.

J’ai trouvé l’histoire assez plate, sans queue ni tête (bon en même temps c’est le principe d’Alice) et pour être honnête, j’avais hâte que le film se termine.
Je n’ai pas plus accroché aux personnages que ça, sauf le Cheshire Cat et le chien Bayard qui sont cools. J’ai trouvé le personnage de la Reine Blanche d’une platitude hallucinante et je n’ai pas éprouvé plus de sympathie que ça pour Alice.
Ah si, un truc que j’ai bien aimé : le fait que ce soit Alan Rickman (Snape dans les films Harry Potter) qui fasse la voix de la chenille. Très bon choix !

Au niveau décors, je n’ai pas non plus apprécié les paysages de désolation et le côté ultra sombre qui sont présents pendant tout le film. Je sais que les univers de Tim Burton sont généralement très sombres (d’ailleurs je pense qu’on était au comble de la « sombritude » avec Sweeney Todd, au bout de 2h ça m’avait saoulée aussi) mais là j’ai eu l’impression qu’il y avait un voile terne sur les couleurs.

Je pense d’ailleurs que c’est la faute de la 3D qui n’était d’ailleurs pas forcément indispensable pour ce film.
C’était le premier film en 3D que je voyais et hormis le fait que les lunettes semblent ternir l’image, le côté « flou » des images m’a fait mal aux yeux.

Enfin, je n’ai pas du tout aimé la fin qui m’a fait penser à des films comme Narnia ou La Croisée des Mondes, que pourtant j’aime beaucoup mais dont je ne vois pas spécialement le rapport avec Alice. Il y a un côté « super héros » qui pour moi n’avait pas sa place dans cette histoire.

Mais après, encore une fois, je parle en tant qu’inculte d’Alice, n’ayant lu aucun des livres de Caroll et m’étant juste rapidement renseignée sur Wikipédia…
Mais globalement j’ai l’impression que les critiques sont assez mitigées.

Pour conclure, je vous conseille quand même d’aller le voir car je pense qu’un Tim Burton se doit d’être vu de toutes façons ! ^^

15 Comments

  • A force de lire des critiques plutôt négatives comme la tienne, je suis de moins en moins excitée à l’idée d’y aller. Même si je suis une grande fan de Burton devant l’éternel, c’est « refroidissant » à défaut d’être encore plus tentant…

  • Moi aussi je suis allée le voir en AP mardi, et j’ai aussi été déçue…par contre le personnage de la reine rouge j’ai trop kiffé, surtout le passage du petit cochon et des ptits gros ;)

  • je compte tout de meme aller le voir pour la curiosité car … Tim Burton quand meme !
    Sinon allo ciné aurait pu prendre un présentateur qui parle mieux anglais ;);)
    Et Super ta nouvelle version de blog ! très joli !! moi çà fait un an que je galère pour passer à wordpress … mais je garde espoir !

  • Merci pour ta critique, même mitigée :) (j’ai prévu d’aller le voir quoi qu’il arrive de toute façon).
    Je n’aime pas du tout le dessin animé de Disney, il m’angoisse terriblement aussi, en plus je le trouve ennuyeux au possible. En fait je crois que je n’accroche pas tellement à l’univers d’Alice tout court.
    Maintenant, comme toi j’adore Tim Burton donc rien que pour ça je ferai l’effort d’aller voir le film !
    (pas tellement aimé Sweeney Todd non plus, très sombre et assez gore pour le coup)

  • une amie vient de me proposer de le voir, alors je vais aller me faire une idée. Sans être trop influencée par les critiques, bien intéressantes d’ailleurs. Au fait ton nouveau blog est super, bravissima!

  • Tout à fait d’accord avec ta critique ! J’ai également été assez déçue par ce film au final, et ça fait 2 fois avec Tim Burton (je n’ai pas accroché à Sweeney Todd) donc j’attends beaucoup de son prochain projet: Maleficient. La belle au bois dormant version du côté de Maléfique.

  • Pléthore d’Alice en ce moment. Vu et pareil, on accroche pas aux personnages, je préfère largement la mini série de sci-fi sortie fin 2009 (-http://www.amazon.com/Alice-2009-Miniseries-Matt-Frewer/dp/B0031DDG9A-).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *