Bradley Cooper – Limitless – Miam

Une critique ciné par ici ? Ça faisait longtemps tiens !
Il y a 2 semaines j’ai eu la chance de voir Limitless en avant-première chez Gaumont.

L’histoire : Bradley Cooper (miam) mène une existence un peu pourrie jusqu’à ce qu’il découvre une pilule qui décuple les capacités de son cerveau.
Résultat : il devient super intelligent et peut faire tout ce qu’il veut dans la vie. Youhou, trop bien, merci au revoir.

Ah non merde. Forcément, vous vous en doutez tout ne peut pas bien se passer sinon il n’y aurait pas d’histoire.

Mais globalement, pour quelqu’un comme moi qui déteste les quiproquos et quand les choses se passent mal dans les films (autant vous dire que je galère parce qu’il est rare de voir un film où absolument tout se passe bien), j’ai trouvé que celui là était très supportable au niveau du rapport « tout se passe bien / ah non c’est la merde totale ».

(je vous ai perdus sur la phrase précédente ou pas ?)

Allez une petite bande-annonce pour la forme :

Je lisais dans Marie-Claire qu’il avait été choisi pour ce rôle car il avait un regard intelligent. De fait, quand il est tout pouilleux au début du film on y croit moyen mais quand il devient super intelligent beau gosse classe on y croit effectivement à mort.

Comme tout le monde je pense, je l’avais bien aimé dans Very Bad Trip mais je n’avais pas plus bloqué que ça sur lui. Là c’est LE héros du film, 1h30 de Bradley Cooper, ça laisse le temps de se demander comment on aimerait bien le manger (oui, oui, j’ai bien conscience que j’insiste lourdement sur la métaphore alimentaire ^^).

Et puis il y a 2 jours, je l’ai vu dans « He’s just not that into you » (« Ce que pensent les hommes » en français, encore un film dont le titre a perdu tout son intérêt une fois adapté en français), film que j’ai trouvé excellent au passage alors que je n’en attendais pas grand chose, et j’ai donc pu me dire une nouvelle fois que vraiment, Bradley Cooper en mode beau gosse en costard, j’en ferais vraiment bien mon 4h.

Et puis il a l’air sympa, accessible. Ouais il est beau gosse mais pas que. Je le verrais bien aider une vieille dame à traverser, vous voyez ?
En plus je l’ai vu répondre à une interview avec quelques mots de français (il a étudié en France pendant quelques mois) et c’est vraiment craquant.

Bref, allez voir Limitless, c’est sympa, sans prétention, en plus il y aussi Robert De Niro. D’ailleurs, rien que de vous en reparler je retournerais bien le voir maintenant en fait. (signe que l’histoire ne m’a pas trop donné mal au crâne).
C’est un bon divertissement avec un gros gros plaisir des yeux en la personne de Bradley Cooper (comment ça je suis lourde ?) :)
(par contre pour les yeux, attention quand même, le réalisateur s’est un peu lâché sur les filtres et autres effets visuels…) (mais du coup les yeux de Bradley sont ultra bleus, grou).

Tags from the story
, ,

10 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *