The Artist. Mouais.

On continue avec du ciné. Voici mon humble avis au sujet du fameux The Artist que j’ai vu en avant-première avec le Club 300 il y a quelques temps.

The Artist est donc le nouveau film de Michel Hazanavicius (réalisateur des OSS 117) avec Jean Dujardin et Bérénice Béjo. La particularité de The Artist est d’être un film muet en noir et blanc dont l’action se situe dans les années 20.

Voici le pitch Allociné :
Hollywood 1927. George Valentin est une vedette du cinéma muet à qui tout sourit. L’arrivée des films parlants va le faire sombrer dans l’oubli. Peppy Miller, jeune figurante, va elle, être propulsée au firmament des stars. Ce film raconte l’histoire de leurs destins croisés, ou comment la célébrité, l’orgueil et l’argent peuvent être autant d’obstacles à leur histoire d’amour.

J’attendais avec impatience ce film pour plusieurs raisons :

1. pour Jean Dujardin tout d’abord. En tant que méga fan (souvenez-vous), j’avais hâte de le revoir à l’écran.
2. pour l’exercice du film muet en 2011
3. pour la performance de Jean Dujardin (non ce n’est pas pareil que la raison n°1 ^^) qui a tout de même obtenu le prix d’interprétation masculine au Festival de Cannes.

Au final je suis ressortie de la projection avec un avis assez mitigé.

Tout d’abord, je n’ai pas beaucoup aimé le scénario. George Valentin qui refuse de se mettre au cinéma parlant et qui sombre dans la déchéance alors que Peppy Miller connaît une ascension fulgurante… je l’ai trouvé assez plat et finalement très triste. Vraiment, cela m’a été pénible de regarder George Valentin aller de plus en plus mal, face à Peppy Miller pour qui c’est tout le contraire… j’en garde vraiment le souvenir d’un film triste alors que je ne m’y attendais pas à ce point.

Ensuite, mine de rien, je pense que le fait qu’il soit muet, et donc uniquement rythmé par de la musique, me l’a rendu assez long et ennuyant. La musique est très bien hein, mais j’avoue avoir piqué du nez pendant 5-10 minutes au milieu car la musique me berçait plus qu’elle ne m’entraînait… au bout d’un moment j’avais vraiment hâte que le film se termine.

En dehors de cela, j’ai trouvé les acteurs très bons, là dessus, rien à redire ! Les seconds rôles joués par les acteurs américains John Goodman (qui restera pour toujours Dan dans la série Roseanne pour moi ^^) et James Cromwell sont parfaits !
Sans parler du petit Jack Russell de George Valentin, trop craquant.

Bref. L’esthétique du film est parfaite, les acteurs parfaits, la musique très bien… je dirais vraiment que le point faible est le scénario pas assez accrocheur à mon goût. A ce sujet, j’ai trouvé la fin vraiment « facile », elle m’a même énervée, je me suis dit « tout ça pour ça ? ». Mais je pense qu’il faut plus la voir comme un symbole que comme une fin en soi (mais comme je suis très terre à terre, c’est dur).
D’ailleurs, lors de la séance de questions/réponses qui a eu lieu ensuite, Michel Hazanavicius nous a lui-même avoué qu’il voulait faire un film muet en noir et blanc à tout prix, peu importe le scénario, ce dernier n’était qu’un prétexte pour qu’il réalise son rêve…

Malgré tout, même si j’avais hâte de voir le film se terminer, j’avoue avoir été encore une fois ravie de revoir Jean Dujardin après la projection !!! Il a un peu forci et grisonné depuis la dernière fois mais il est toujours aussi beau et charmant ! (et il se touche toujours le nez quand il attend pour parler ^^)

Un truc qui m’a fait « rire » : on nous a demandé de ne pas lui poser de questions trop cons du genre « Jean fais-nous le chameau » comme on lui avait demandé lors de l’avant-première de OSS… attention, Jean Dujardin est devenu une star internationale avec The Artist, il est passé dans une autre sphère, celle où l’on ne rigole plus avec les questions… pff.

Juste après il est venu faire un tour rapide au cocktail, il était juste à côté de moi, Garko m’a poussée à aller le voir pour prendre une photo avec lui mais je n’ai pas osé, j’avais peur d’être insistante alors que tout le monde l’assaillait déjà…
Du coup, Garko a tout de même pris sa photo, sauf qu’au lieu d’être à côté de Jean, j’étais juste à côté de lui en train de graver ce moment dans ma mémoire…


Jean Dujardin par Garko

Il est beau hein ? Je trouve qu’il dégage vraiment une sensibilité craquante et déroutante à la fois… elle a bien de la chance Alexandra… :)

Tags from the story
,

5 Comments

  • J’adore ce mec ! J’étais déjà fan à l’époque graine de star avec les nous c nous, et je suis impressionnée de voir comment il a évolué.
    Un film en noir et blanc en 2011, il fallait oser !

    Comment ont réagi les gens avec toi dans la salle ?

  • Bien d’accord avec cette analyse, le scénario est inexistant voire à la limite du ridicule. C’est dommage car le film a de vraies qualités esthétiques, la première demi-heure est excellente ! Et Dujardin notamment.

  • Le portrait réalisé par Garko est MAGNIFIQUE !!

    Je n’ai pas vu ce film non plus, mais j’aime beaucoup Jean Dujardin qui est pour moi le meilleur acteur français du moment.

    Effectivement, un film 100% muet ça attise forcément ma curiosité mais j’aurais quand même peur de m’ennuyer :)

    Hâte que tous ces films sortent en DVD !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *