Possessions : le film sur l’affaire Flactif

Je voulais vous parler de Martha Marcy May Marlene, le film avec la Elizabeth Olsen la soeur des jumelles qui ressemble beaucoupt à Charlize Theron selon moi. Film indé américain (distribué par le même distributeur que Juno, Little Miss Sunshine…), avec une photo façon filtres Instagram (faut aimer). Pas mal, pas fou. Elizabeth y joue très bien. Si vous voulez le voir dépêchez-vous il ne restera pas longtemps à l’affiche je pense.

Je voulais aussi vous parler de La dame de fer, le film sur Margaret Thatcher avec Meryl Streep récemment oscarisée pour ce rôle. Un film pas mal, une prestation de Meryl Streep excellente avec un maquillage vraiment incroyable. Dommage que le film s’attarde un peu trop sur la démence de la vieille dame plutôt que sur son travail de 1ère ministre de Grande-Bretagne. A voir tout de même rien que pour Meryl Streep !

Et donc à la place, je vais développer cet article sur un film que j’ai vu il y a quelques jours : Possessions.

Il s’agit d’un film qui reconstitue l’affaire Flactif, cette tuerie de toute une famille qui avait eu lieu dans un chalet en Haute-Savoie. Vous vous souvenez ?

Voici le synopsis :

Marilyne et Bruno Caron arrivent dans un village de montagne pour emménager dans un chalet qu’ils ont loué à Patrick Castang, promoteur et propriétaire de nombreuses habitations dans la région. Contents de quitter le nord de la France pour démarrer une nouvelle vie, ils acceptent sans sourciller quand Castang leur annonce qu’il va les loger momentanément dans un autre chalet de grand standing car le leur n’est pas terminé. S’ensuivra alors une succession de déconvenues qui va les conduire à déménager de nombreuses fois, avec le sentiment grandissant d’être traités sans aucune considération, alors même que les Castang multiplient patiemment et avec bienveillance les efforts envers eux. Les relations entre les deux familles vont se tendre. Bruno et Marilyne Caron ne supportent plus d’avoir sous leurs yeux le bonheur et l’abondance de biens des Castang.
Leur amertume, alimentée par la jalousie, l’envie et la frustration, finira par devenir de la haine.

Maryline et Bruno sont joués par Julie Depardieu et Jérémie Renier et les Castang sont joués par Alexandra Lamy et Lucien Jean-Baptiste. Beau casting donc.

Ce que j’en ai pensé :

Je n’étais pas plus documentée que ça avant d’aller voir le film. Je connaissais juste la fin mais pas les détails de l’affaire.
J’ai tout d’abord trouvé le jeu des acteurs excellents. Jérémie Rénier absolument parfait en beauf bedonnant fan de tuning et pas très malin, Julie Depardieu dans le rôle de sa femme aigrie qui n’est pas très heureuse avec son mari. Alexandra Lamy et Lucien Jean-Baptiste sont également très bons en proprios blindés de thunes plutôt sympas. J’ai vraiment trouvé de la nuance dans leurs interprétations, je n’ai pas eu l’impression qu’ils prenaient des raccourcis mais plutôt que la personnalité des personnages était vraiment travaillée.

MAIS. Car il y a un gros mais.

Le réalisateur, Eric Guirado, le dit lui-même dans le dossier de presse : il a voulu rester impartial dans le traitement de l’affaire. Sauf que je ne pense pas que c’était une bonne idée.
En décidant que personne n’est vraiment méchant ou vraiment gentil, en ne dépeignant pas les mauvais côtés de ses personnages de manière plus poussée, on en vient à ne pas trouver crédible l’issue de l’histoire.

J’ai été perturbée après avoir vu le film à cause de ça et j’ai décidé de me documenter sur l’affaire pour mieux comprendre.
J’ai donc découvert que Xavier Flactif était un homme plutôt arrogant qui aimait montrer sa richesse. Dans le film, on voit très bien qu’ils sont très riches mais on ne sent pas vraiment l’arrogance en eux. C’était également un homme qui avait eu des problèmes avec la justice dans la région du Nord où il était accusé d’escroquerie dans l’immobilier (on en parle pas dans le film).

Les Caron perdent patience car les Castang les font changer de chalet plusieurs fois en leur promettant que les travaux dans le leur seront bientôt finis. Surtout qu’ils voient cette famille vivre dans l’opulence alors que eux ont de gros problèmes d’argent.

Dans la réalité il semblerait que David Hotyat et sa compagne étaient vraiment devenus très jaloux de cette richesse qui leur était constamment exposée devant les yeux. Non seulement par les Flactif mais aussi par les habitants plutôt fortunés de la station. Dans le film, on voit qu’ils sont admiratifs de cette richesse mais je n’ai pas trouvé qu’on ressentait une énorme jalousie. On les sent juste fatigués de se faire balader de chalet en chalet.

Dans la réalité David Hotyat était également un délinquant qui cambriolait et recelait ses butins dans la région. Encore une partie de lui qui est à peine effleurée dans le film.
Dans le film on comprend juste que parce qu’ils en avaient marre de se faire prendre pour des cons, ils ont décidé de tuer toute la famille Castang. Ce qui est tout de même difficilement compréhensible et qui m’a perturbée.

En réalité, ni David Hotyat et ses complices (sa femme et un couple d’amis venus du nord également), ni les Flactifs qui n’ont jamais été clairs avec eux sur la date de livraison de leur chalet n’étaient tout blancs.
S’en est suivie une véritable haine de Hotyat et sa femme envers les Flactif qui les ont poussé à ce crime.

C’est une histoire horrible et elle aurait à mon sens être dû être traitée avec moins d’édulcorants. C’est dommage que l’on ne voie pas complètement l’escalade de la jalousie qui mène au meurtre dans le film. D’autant plus dommage que l’accroche de l’affiche est bien « Tu ne convoiteras point ».

Par ailleurs, ne parlons pas de la photographie du film avec un abus des flous difficilement supportable.

Mais je vous conseillerais quand même d’aller le voir rien que pour le jeu des acteurs qui est vraiment très bon. Mais gardez bien en tête qu’il ne s’agit pas de la réalité.

Tags from the story
,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *