Samba : l’après Intouchables de Toledano et Nakache

Après le gigantesque succès d’Intouchables, Olivier Nakache et Eric Toledano reviennent avec Samba et toujours Omar Sy dans le rôle principal. On ne change pas une équipe qui gagne !

Samba-affiche-Toledano-Nakache

Le synopsis :
Samba, sénégalais en France depuis 10 ans, collectionne les petits boulots ; Alice est une cadre supérieure épuisée par un burn out. Lui essaye par tous les moyens d’obtenir ses papiers, alors qu’elle tente de se reconstruire par le bénévolat dans une association. Chacun cherche à sortir de son impasse jusqu’au jour où leurs destins se croisent… Entre humour et émotion, leur histoire se fraye un autre chemin vers le bonheur. Et si la vie avait plus d’imagination qu’eux ?


En tant que fan de tous les films d’Eric Toledano et Olivier Nakache, j’ai bien évidemment beaucoup aimé celui-ci.
Comme toujours, ils arrivent à passer de scènes très drôles à des scènes beaucoup plus dures avec une fluidité impressionnante. Ici le sujet, les sans-papiers n’est dans le fond pas très drôle et pourtant il y a des moments où j’ai franchement ri à gorge déployée !

Le film m’a d’ailleurs permis de découvrir beaucoup d’aspects de cette condition que je ne connaissais pas, comme les moments où les mecs attendent le matin très tôt que des chefs de chantiers viennent les embaucher pour la journée… ou le fait que les sans-papiers qui se font attraper sont parqués dans une zone juste à côté des pistes de l’aéroport de Roissy…

Omar-Sy-Samba-cheval-magazine

A côté de cela, le mélange des genres entre Charlotte Gainsbourg et Omar Sy est souvent loufoque. En revanche j’avoue que Charlotte Gainsbourg m’a particulièrement insupportée. Tout du moins la première heure de film, surtout quand elle ne sourit pas. Dès qu’elle sourit, ça va beaucoup mieux. J’ai trouvé qu’elle faisait surtout « Charlotte Gainsbourg » plutôt que jouer un personnage, et de plus son personnage est assez égoïste et ça m’a énervée. Je trouve que le duo s’accorde plutôt mal mais je sais aussi que c’est voulu par l’histoire. Dans l’absolu ces 2 là n’auraient jamais dû se rencontrer…

Charlotte-Gainsbourg-Samba
Omar est comme toujours parfait, jonglant à la perfection entre l’émotion et le rire. Il est vraiment très touchant en Samba. J’avais peur que l’accent africain qu’il a pendant tout le film fasse un peu exagéré mais finalement ça passe très bien.

Tahar-Rahim-Omar-Sy-Samba

Et puis il y a le solaire Tahar Rahim qui m’a réellement impressionnée. On le connaît dans des rôles sombres et torturés. Ici il passe la plupart du temps à sourire à pleines dents, il irradie littéralement l’écran et a une capacité à jouer la comédie insoupçonnée !! Je l’ai vraiment adoré dans ce rôle qui le rend d’ailleurs encore plus beau qu’il n’est déjà (à mes yeux en tous cas ^^).

TRIzia Higelin, que j’aime beaucoup aussi, est parfaite dans son rôle de fille rentre-dedans.
Et puis comme dans tous les films de Toledano/Nakache, tous les seconds rôles sont truculents, et font autant le film que les rôles principaux.

Izia-Higelin-Samba
Olivier-Nakache-Olivier-Toledano-Samba
En conclusion, c’est encore un beau film du trio Toledano/Nakache/Sy et je vous recommande évidemment d’aller le voir :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *