Mon Roi, le dernier film de Maïwenn

Hier soir j’ai vu Mon Roi, le dernier film de Maïwenn.

affiche-mon-roi-maiwenn

J’aime bien les films de Maïwenn. Elle a une manière de réellement « capter » les personnages qu’elle filme. On rentre dans leur tête, dans leur cœur, sans pudeur, et cela provoque plein d’émotions : du malaise (souvent), de l’empathie, de la surprise, du bonheur, de la tristesse… Voilà, je trouve que les films de Maïwenn vous font vraiment ressentir des choses profondes (contrairement à cette phrase ^^).

Je suis allée voir le film vierge de toute information à son sujet. Je savais qu’il y avait Vincent Cassel et Emmanuelle Bercot qui jouaient dedans et c’est tout. Enfin, je savais aussi que Emmanuelle Bercot avait reçu le prix d’interprétation à Cannes donc je m’attendais à quelque chose de fort de sa part.

emmanuelle-bercot-maiwenn-cannes


Voici le synopsis :
Tony est admise dans un centre de rééducation après une grave chute de ski. Dépendante du personnel médical et des antidouleurs, elle prend le temps de se remémorer l’histoire tumultueuse qu’elle a vécue avec Georgio. Pourquoi se sont-ils aimés ? Qui est réellement l’homme qu’elle a adoré? Comment a-t-elle pu se soumettre à cette passion étouffante et destructrice ? Pour Tony c’est une difficile reconstruction qui commence désormais, un travail corporel qui lui permettra peut-être de définitivement se libérer …

Je n’ai pas envie de vous coller la bande-annonce ici car je trouve qu’elle spoile trop le film. Je pense qu’il vaut mieux aller le voir « vierge » comme je l’ai fait pour vraiment découvrir cette histoire d’amour au fur et à mesure du film. Du coup je ne vais pas vous parler de l’histoire ici, pour les mêmes raisons.

mon-roi-emmanuelle-bercot

Concernant la puissance de Emmanuelle Bercot, je n’ai pas été déçue. Elle dégage tellement de choses… elle est impressionnante.
Cassel est aussi excellent évidemment, mais bon, on le savait déjà.

mon-roi-vincent-cassel
Je ne saurais dire si j’ai « aimé » le film car l’histoire qu’il raconte est difficilement appréciable. Néanmoins, j’ai aimé :
– le jeu d’acteurs donc
– la réalisation
– les silences qui permettent de donner l’émotion qu’on a envie de donner aux différentes scènes (pas besoin d’une musique triste pour comprendre que la scène l’est)
– la lumière, les décors
– l’humour et la tristesse, ces tranches de vie toujours si justes
– revoir Isild Le Besco, la soeur de Maïwenn, que je n’avais pas vue au cinéma depuis une éternité
– retrouver Norman en personnage secondaire (même si les cheveux roux, c’est chelou).
– la chanson du film, « Easy » tellement envoûtante qu’elle vous colle des frissons dès les premières notes. Je l’écoute régulièrement depuis avec toujours la même émotion qui revient…

mon-roi-isild-le-besco

 

J’ai moins aimé : 
– quelques longueurs/lenteurs/moments de flottement, mais il y en a toujours dans les films de Maïwenn
– Louis Garrel, qui dégage quelque chose de beaucoup plus animal/sexy « d’habitude » et qui devient là totalement banal. Ça m’a perturbée pendant tout le film de le voir jouer ce personnage. (pardon Louis si tu passes par là)

mon roi-louis-garrel-vincent-cassel

Finalement est-ce que je vous le recommande ? 

Oui.
Mais sachez que ce film c’est un peu comme un combat. On est maintenu en haleine tout le long avec quelques courts répits, et on en sort bien remué.
(mais moi j’adore ça).

(bon en fait, après écriture de cet article je me dis que j’ai envie de revoir le film, ça doit vouloir dire que je l’ai beaucoup aimé, non ?)

Tags from the story
, ,

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *