Avec Minsh, Twitter devient un océan

En ce moment Twitter c’est la folie, tout le monde ne parle plus que de ça.

En tous cas, les sources marketing que je lis postent un billet au sujet de Twitter limite un jour sur deux…

Je ne m’en plains pas, bien au contraire, comme beaucoup de monde au sein du secteur webmarketing, je trouve que Twitter est un super outil et qu’il y a matière à s’interroger sur ses usages.

Moi-même Twitter addict depuis quelques mois, je constate qu’il n’est pas facile de suivre toutes les infos diffusées par mes contacts tant le rythme de publication est soutenu !
C’est frustrant et cela crée une peur de passer à côté des infos intéressantes.

Il y a bien TweetDeck qui permet de créer des groupes pour essayer de « ranger » ses contacts mais ce n’est pas encore la solution optimale à mon sens.

Conscients de ce problème, Barbara Yersin et Jonathan Maim de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne ont créé le site Minsh.

Il s’agit d’un monde virtuel symbolisé par un océan où chaque utilisateur de Twitter est représenté par un poisson. Les poissons sont regroupés par réseaux de contacts et il suffit de cliquer sur un poisson pour voir son dernier tweet.

L’un des intérêts de ce monde aquatique est de pourvoir explorer facilement son réseau étendu de contacts à savoir les contacts de ses contacts.

Il sera également possible de créer des groupes de discussion sur des thèmes précis permettant ainsi de faciliter l’accès à  ’information en temps réel.
Les actualités chaudes seront facilement repérables grâce aux regroupements de poissons plus denses. Ilsuffira de rejoindre le groupe pour avoir accès à l’info. Ce qui est à l’heure actuelle impossible si l’on ne suit pas la personne qui diffuse l’info.

M’est avis qu’il y aurait un bon paquet de poiscailles dans le groupe traitant de la loi HADOPI en ce moment !!

Les deux chercheurs réfléchissent également à intégrer d’autres réseaux sociaux sur Minsh, tels que Linked-In ou Facebook.

L’accès à ce monde aquatique est prévue pour avril. A suivre

En attendant, voici ce que ça donne en vidéo :

Quand on sait que ma pire phobie concerne les poissons je trouve l’idée de devenir un poisson Twitter assez marrante (d’ailleurs je préfèrerais être un requin ^^).
Et vous ? Ça vous tente de vous transformer en Nemo ? :D

Via l’Atelier

Tags from the story

8 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *