Le jour où je suis passée à la radio

Souvenez-vous, il y a un peu plus de 15 jours, je râlais au sujet du vintage qui avait envahi nos vies.

Figurez-vous que ce billet m’a permis de me faire « repérer » par une journaliste de RFI qui cherchait un intervenant plutôt « contre » pour l’émission « Le débat du jour » consacrée à la mode du vintage. Elle m’a d’ailleurs dit que j’étais ressortie assez vite puisque finalement la plupart des gens aiment le vintage et peu disent le contraire ^^

Je ne vous cache pas que j’avais la trouille d’aller parler à la radio face à des intervenants plus habitués que moi à cet exercice mais j’ai décidé tout de même de relever le défi !


Le débat a donc eu lieu hier soir à la Maison de la radio (dont les locaux sont bien vintage pour le coup :P) en compagnie de Laurent Journo, le créateur du Salon du vintage qui ouvre aujourd’hui à Paris (allez-y, c’est gratuit !), de Pascal Monfort, sociologue de la mode et de Benoît de Solminihac l’animateur.

J’avais préparé quelques notes pour me raccrocher aux branches si besoin mais finalement elles n’ont servi qu’à me tranquilliser et le débat s’est très bien passé. La discussion était très intéressante et j’ai trouvé que c’était une très chouette expérience ! Merci encore à RFI pour l’invitation !

Mais je vous rassure, je n’ai pas changé mon fusil d’épaule et je ne suis absolument pas d’accord avec ce que dit à un moment Pascal au sujet des objets qui sont déjà vintage dès qu’ils sont sortis, comme l’iPhone 4S par exemple vu qu’il vient juste d’être remplacé par le 5. Pour moi, pour qu’une pièce devienne vintage, il faut qu’un certain laps de temps s’écoule tout de même.

J’ai d’ailleurs beaucoup aimé le mot de la fin de Laurent Journo : « Les pièces vintage, ce sont des pièces has-been qui sont devenus des must-have ».

Trève de blablas, pour écouter l’émission c’est en dessous :)

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *