Une semaine à Ubud sur l’île de Bali

A la mi-juin je suis allée passer une semaine à Bali, en Indonésie.
Bali est LA destination phare quand on habite en Australie car ça n’est pas loin (6h30 de vol depuis Sydney tout de même) et ça ne coûte pas cher du tout une fois sur place.

bali-riziere-tegalagang

J’y suis allée pour me reposer et prendre du temps pour moi. Je venais de démissionner et j’étais très stressée donc je voulais me relaxer et faire du yoga. Ca tombe bien, Bali est aussi LA destination si vous voulez faire du yoga. Il y a des écoles et des cours partout, c’est merveilleux.

Je ne voulais donc pas faire le tour de l’île et j’ai jeté mon dévolu sur la ville de Ubud qui est la capitale culturelle de l’île. Je ne voulais surtout pas aller à Kuta plus au sud et au bord de la mer car c’est une sorte de Saint-Tropez remplie d’Australiens qui viennent surfer et faire la fête… pas du tout l’état d’esprit dans lequel j’étais. Par ailleurs, niveau jolies plages je suis largement servie à Sydney donc je n’ai pas ressenti le besoin absolu de découvrir les plages de Bali pour le peu de temps que j’y étais.

J’étais accompagnée de mon amie Sandrine avec qui nous étions parfaitement alignées sur les « objectifs » de ce voyage : du repos, du yoga, un peu d’exploration mais surtout pas d’obligation de visiter toute l’île ni de planning déjà établi.

bali-ubud-fleurs

Bali pratique

Se rendre en ville depuis l’aéroport de Denpasar

Nous sommes arrivées à l’aéroport de Denpasar et Nyoman, le propriétaire de notre chambre d’hôte, nous avait envoyé un chauffeur pour venir nous récupérer. Il nous attendait avec sa petite pancarte et nos noms dessus.
En arrivant à l’aéroport il y a énormément de chauffeurs qui vous alpaguent pour que vous les choisissiez pour aller à votre hôtel. Je ne peux pas me prononcer sur les prix des taxis. Dans notre cas nous avons payé 300 000 roupies indonésiennes (20€) pour aller de Denpasar à Ubud (environ 1h de route).

La monnaie

La monnaie est la roupie indonésienne. Au moment où j’écris cet article 1€ = 14 632 roupies.
Vous le comprendrez, vous êtes millionnaire en roupies indonésiennes ! Ca m’a tellement amusée de payer des sommes du genre 600 000 roupies !

Notre guest-house nous a coûté 5 445 000 millions !!! (372€, divisé par 2 = 186€ par personne soit environ 20€ par nuit).
C’est assez cher mais c’était un choix de notre part de nous faire plaisir sur ce point. Sinon vous pouvez aisément dormir pour 10€ par nuit et manger pour 10€ par jour.
Attention dans les restaurants, il faut toujours ajouter les taxes aux prix affichés, soit 10% du prix total.

Quand soudain, le craquage… 

 

Se déplacer à Bali

Comme nous sommes restées majoritairement à Ubud, nous nous déplacions à pied.
Il n’y a pas toujours de trottoir et il faut faire attention aux voitures et aux scooters car les piétons ne sont pas prioritaires et le trafic est dense dans les artères principales. Au début ça n’est pas évident de traverser la rue mais au bout d’une semaine nous avions gagné en confiance et nous traversions comme des cheffes ! :)

Vous pouvez louer des voitures, scooters ou vélo. Beaucoup de gens choisissent l’option scooter.
Honnêtement je me serais mal vue conduire en voiture ou en scooter vu comme ils conduisent comme des foufous mais j’imagine que c’est comme tout, au bout d’un moment on doit prendre le coup de main.

Il y a aussi l’option taxi avec ses nombreux chauffeurs qui attendent le client dans la rue et qui passent leur temps à vous alpaguer.
Pour les 2 excursions que nous avons faites dans l’île et qui demandaient pas mal de route, nous avions loué un chauffeur à la journée que nous avons payé environ 600 000 roupies (40€) pour 10h de route. C’est carrément rentable et bien moins fatigant que de devoir conduire soi-même.
Nous avons d’ailleurs assisté à quelques manoeuvres un peu flippantes, notamment des dépassements hasardeux où on se disait que ça ne passerait pas mais visiblement nos chauffeurs savaient ce qu’ils faisaient :D

Quelle langue parler à Bali ?

A moins que vous ne sachiez parler indonésien il faudra vous exprimer en anglais.
Globalement tout le monde parle anglais. C’est un anglais très basique donc pas besoin d’être bilingue. Avec quelques mots-clés vous arriverez à vous faire comprendre sans problème.

Le réseau mobile et le wifi

A Ubud, le wifi était omniprésent ! Toutes les guest-houses ont un panneau indiquant « hot & cold shower / wifi ». Pareil pour beaucoup de restaurants et de cafés : ils affichent clairement devant qu’ils ont du wifi. Donc pas de craintes à avoir de ce côté.

Vous avez aussi la possibilité d’acheter une carte sim prépayée pour pas très cher. Je ne me souviens plus exactement du prix mais j’ai dû payer une vingtaine d’euros pour quelques gigas chez Telkomsel que je n’ai d’ailleurs pas épuisés en une semaine malgré un usage intensif. Le réseau 4G était très bon à Ubud, en revanche une fois sortie des grandes villes, il était courant de ne pas avoir de réseau ou seulement edge.

Se loger à Bali

Au niveau du logement, il y a quelques hôtels mais les guest-houses sont le type de logement le plus répandu. Au final c’est un peu comme un hôtel en moins cher. Donc vous pouvez vous faire plaisir et opter pour l’hotel super luxe qui vous coûtera nettement moins cher qu’ailleurs ou une guest-house qui vous coûtera nettement, nettement, moins cher. Si vous n’avez pas un budget de voyage de noces, c’est un bon compromis car on peut tomber sur de belles perles.

Ca a été le cas avec notre guest-house qui était un peu plus chère que la moyenne : Ala’s Green Lagoon.
La chambre était grande avec une déco typiquement balinaise. Nous avions vue sur une rizière, la piscine était super jolie et le petit-déjeuner était inclus !
Nous y avons été super bien reçues et avons sympathisé avec nos hôtes avec qui on a bien rigolé tout le long du séjour.

Notre chambre était à l’étage à gauche.

bali-ubud-ala-green-lagoon
La vue depuis la piscine

A gauche : le lit si haut que nous devions l’escalader chaque soir ^^
A droite : l’entrée de notre chambre.

bali-ubud-ala-green-lagoon
La vue depuis notre terrasse (il y avait des travaux à côté)

A gauche : les fameux green pancakes à la banane de Maddy, un de nos hôtes.
A droite : d’autres petits-déjeuners typiques proposés au menu.

L’une de ces fontaines situées au bord de notre piscine est de bien meilleur goût que l’autre… 

Les Balinais malicieux

J’ai adoré l’état d’esprit des balinais : super sympa, serviables et qui rigolent tout le temps.
Nous nous sommes bien marrées avec notre hôte Nyoman qui avait cette lueur malicieuse dans le regard… Nous avons fait un cours de cuisine avec un chef qui rigolait tout le temps, résultat : nous avons passé 3h à nous marrer comme des baleines ^^
A force de retourner au marché plusieurs fois pour acheter des cadeaux, j’ai fini par me faire copine avec la vendeuse avec qui la négociation était devenu un jeu vraiment rigolo.
Nous avons vraiment pu avoir de vraies conversations avec les Balinais que nous avons croisés : pendant le cours de cuisine, pendant nos trajets avec nos chauffeurs de taxi, avec Nyoman et Maddy… ils ne sont pas du tout fermés.

20160620 194708
Avec Nyoman, le propriétaire de notre guest-house

Il y avait beaucoup de chauffeurs de taxi dans la rue qui nous alpaguaient « taxi ? taxi ? » mais sans agressivité. Nous leur disions « non merci » avec un sourire. A aucun moment je ne me suis sentie « agressée » ou en danger, les gens sont super cools là bas. En tant que femme vous pouvez vous habiller comme vous voulez, on ne vous regardera pas bizarrement. Il faut juste se couvrir les jambes et les épaules quand vous visitez des temples.

L’un de nos profs de yoga balinais nous a expliqué que les Balinais ne gardaient pas les problèmes à l’intérieur d’eux mais qu’ils rigolaient beaucoup pour extérioriser. Je suppose qu’il relativisent aussi beaucoup grâce à leur religion, l’hindouisme, qui est pratiquée activement. Quand on remet les choses entre les mains des dieux je suppose qu’on ne peut que relativiser :)

Des offrandes et des fleurs partout

Bali est surnommée « L’île des Dieux » mais elle pourrait aussi être nommée « L’île aux fleurs ».
Comme je le disais, l’hindouisme est activement pratiqué sur l’île de Bali (contrairement à l’île principale de Java où l’Islam est la religion principale) il y a des offrandes et des fleurs absolument partout, c’est magnifique et très agréable.

bali-ubud-fleurs
Il y a des fleurs de frangipanier partout, c’est beauuuu

Tous les matins, les balinais placent des offrandes un peu partout : en hauteur sur des statues ou des autels pour satisfaire les dieux ou par terre devant les pas de porte pour satisfaire les démons. Ce sont de petits paniers en feuille de bambou dans lesquels on retrouve des pétales de fleurs, du riz, de l’encens…
Il y a aussi les offrandes « spéciales » pour les ancêtres où l’on trouve souvent des bonbons ou des biscuits. Ensuite ils font quelques gestes pour les « bénir » en déposant quelques gouttes d’eau (ou est-ce autre chose, je ne sais pas) avec une fleur de frangipanier.

bali-ubud-offrandes

Au delà des offrandes, il y a souvent des fleurs sur les escaliers, sur des statues par ci, par là, dans des vasques d’eau où elles flottent… c’est sublime.

bali-ubud-museum-puri-lukisan

bali-ubud-fleurs

bali-ubud-fleurs

Shopping, restaurants et spas à Ubud

J’ai beaucoup aimé la ville de Ubud.
Au début j’ai trouvé qu’il y avait trop de voitures et de scooters et puis en fait lorsque l’on sort de l’artère principale, Jalan Raya, il y a plein de petites rues très sympa. C’est une « petite grande ville » et même après une semaine sur place, nous découvrions encore des artères et des restaurants, des spas et des magasins !

Au delà de ça, c’est une ville aux multiples facettes : vous avez donc Jalan Raya très encombrée, les autres rues principales avec plein de cafés, restos et magasins mais si vous marchez un peu en dehors de ces artères, vous pouvez vous retrouver au milieu des rizières ou dans des rues calmes où les locaux habitent vraiment…

bali-ubud-street

bali-ubud-riziere

bali-ubud-riziere
Je n’ai pas trouvé qu’une semaine était de trop. Nous avons vraiment découvert de nouveaux pans de la ville au fur et à mesure et il était très agréable d’y séjourner aussi « longtemps ». Pour les gens qui viennent longtemps à Bali (et ils sont nombreux à venir entre 1 et 3 mois), je pense que Ubud est un bon point de chute.

bali-ubud-best-place-on-earth

Les restaurants et cafés

Ce qui m’a d’ailleurs frappée c’est la multitude et la variété de ces restaurants, cafés et magasins.
Concernant les restaurants, il y a bien sûr une majorité de restaurants servant de la nourriture indonésienne mais il y a également toutes les cuisines ! Italien, français, mexicain, japonais… et bien sûr, Ubud n’échappe pas aux tendances actuelles ni à la « hipsterisation » : vous trouverez beaucoup de restaurants et cafés proposant des options gluten free, dairy free, vegan… avec une déco tout à fait tendance : murs de brique, ampoules industrielles…

Nous avons évité les restaurants plus classiques car nous voulions manger de la cuisine balinaise, mais j’avoue que pour les gens qui restent longtemps, c’est bien d’avoir le choix. Nous avons juste mangé une pizza un soir car je saturais un peu de la cuisine balinaise (délicieuse mais un peu redondante).
Il y a aussi de nombreux magasins de glaces proposant notamment des parfums de fruits exotiques dont nous n’avons pas l’habitude !

Nos coups de coeur :

  • Warung Lokal situé au 7 Jalan Gootama : le lieu ne paie pas de mine mais vous y mangerez de délicieux plats typiques indonésiens pas chers du tout : Nasi Goreng (riz frit), Mi Goreng (nouilles frites), Cap Cay (bouillon de légumes)…
bali-ubud-warung-lokal
Le Nasi Goreng de Warung Lokal
  • Warung Gauri situé au 25 Jalan Bisma : nous avons eu un coup de coeur pour ce mini warung (qui veut dire petit commerce en balinais) situé au bout du chemin pour se rendre à notre guest-house. Il faut vraiment savoir qu’il est là !
    Le lieu est très mignon et calme face à la petite rizière et les propriétaires sont adorables. Ils ne servent que quelques plats classiques balinais très bons et très peu chers ! Et comme ils sont tout petits, ils n’ont pas l’obligation d’ajouter les 10% de taxes à la note !
  • Sari Organik situé Jalan Subak Sok Wayah, Tjampuhan, au milieu des rizières de Ubud. Le cadre est sublime avec vue sur les rizières et la nourriture y est bio comme son nom l’indique. Nous y avons mangé du riz rouge et des légumes absolument délicieux.

Photos par Sandrine

20160616 121016
Une Sandrine très contente !

bali-ubud-riziere

  • Gaya Gelato situé sur Jalan Raya juste à côté du Café Lotus : des glaces absolument délicieuses, aux ingrédients naturels, sans colorants artificiels et peu sucrées. Vraiment, un must-do selon moi !
    J’ai pu notamment y goûter les parfums de fruits exotiques Mangoustan (OMG, je n’avais jamais goûté de mangoustan et c’est vraiment délicieux) et Corrosol ! Leur glace noix de coco était aussi excellente avec des petits copeaux… mioum !
    Sinon il y a aussi Gelato Secrets où nous avons goûté de la glace au fruit du dragon. C’était bon mais pas au niveau de Gaya Gelato.
bali-ubud-glace-gelato-secrets
Glace Gelato Secrets fruit du dragon et noix de coco
  • Yellow Flower Cafe situé juste à côté de l’école de yoga Intuitive Flow : un petit café calme à la déco très mignonne où se poser après son cours de yoga.

Les restos que nous n’avons pas testé mais qui sont réputés :

  • Locavore : un des meilleurs restaurants de Ubud que j’ai regretté de ne pouvoir tester faute de temps et d’argent. Les prix sont élevés mais d’après les critiques cela vaut largement le coup pour goûter cette cuisine gastronomique avec des produits locaux. Le restaurant propose 2 menus : un végétarien et un omnivore avec 5 ou 7 plats pour environ 50€ (sans boisson). Ca reste abordable mais pas en fin de séjour en ce qui nous concernait ^^ Notez que la réservation est obligatoire et qu’il vaut mieux vous y prendre suffisamment à l’avance (je dirais au moins une semaine avant).
  • Murni’s Warung : apparemment le premier « vrai » restaurant ouvert à Ubud en 1974. C’est apparemment une institution.
    L’intérêt de ce restaurant est qu’il est situé sur 4 étages avec 4 terrasses qui surplombent la rivière en contrebas. C’est donc surtout pour le cadre  que l’on y vient que pour les plats qui d’après les critiques ne sont pas si exceptionnels.
  • Bridges : comme Murni’s (il est situé à côté), ce restaurant est sur plusieurs étages et surplombe également la rivière mais d’un autre point de vue. Sur  7 étages vous pouvez observer le pont au dessus de la rivière. Il y a aussi un bar à vin et à cocktails.

Les magasins

Je ne m’attendais pas à avoir autant d’options shopping à Bali !
Comme je vous le disais, Ubud est en fait une grande ville et il y a vraiment beaucoup de magasins trop bien !!!

bali-ubud
Non, ceci n’est pas un magasin ^^

Des vêtements évidemment qui vont des magasins un peu cheap à des boutiques totalement hipster (il y en a vraiment beaucoup, des fringues, des accessoires…) ou haut de gamme (notamment la marque Uluwatu qui propose des vêtements avec de la dentelle balinaise. J’ai beaucoup aimé mais les prix étaient ceux d’un magasin de France genre Kookaï ou Comptoir des Cotonniers…).
Il y aussi beaucoup de magasins de vêtements de yoga forcément… (et j’ai craqué bien évidemment mais j’y reviendrai dans une article consacré au yoga à Ubud).

Mais aussi de la déco : vaisselle en céramique, en bois d’Indonésie, coussins et tissus en Batik (technique d’impression indonésienne)… j’avais envie de rapporter tellement de choses !

C’était dur de se raisonner car malgré le fait que notre pouvoir d’achat là bas est très élevé, j’étais donc sans emploi et je ne pouvais pas me permettre de trop craquer ! (et aussi j’étais limitée en termes de place dans ma valise ^^)

Je ne sais pas si les autres grandes villes de Bali proposent autant de choix mais vraiment, niveau shopping Ubud c’est canon !
Les rues principales pour le shopping sont Jalan Monkey Forest, Jalan Gootama et Jalan Hanoman.

Les spas

Les massages balinais sont réputés et il y a vraiment des spas partout dans Ubud.
Encore une fois, les prix étant peu chers, nous comptions bien en profiter mais nous n’avions pas non plus un budget nous permettant d’y aller tous les jours ! Ca n’a d’ailleurs pas été évident de choisir dans quel spa se rendre. Il y a bien sûr des classements sur TripAdvisor mais je pense que l’appréciation d’un massage est quand même assez subjective.

bali-ubud-fleurs

Le premier jour nous nous sommes néanmoins laissées tenter par un des spas les plus réputés de Ubud (et donc un des plus chers aussi) : Sang Spa 2 situé Jalan Jembawan. J’ai testé le massage avec des pierres chaudes car je n’en avais jamais fait avant et Sandrine a fait le massage balinais classique
Ils ont duré 1h30. Après nous avons eu un thé et des fruits. Ca a été une expérience très agréable même si je ne dirais pas que c’est le meilleur massage que j’ai eu de ma vie. En tous cas le personnel était très pro.

Nous avons refait des soins dans un autre spa situé tout près de notre guest-house : Lily Spa. Des Français rencontrés dans un restaurant nous l’avaient conseillé en nous disant que leurs massages étaient vraiment très bien pour le prix. C’est là que je vous dis que tout est subjectif car je n’ai pas apprécié mon expérience.
Déjà j’ai trouvé l’accueil désagréable (et nous n’étions donc pas habituées) et ensuite j’ai trouvé mon soin du visage (nettoyage, gommage, soin) un peu approximatif. L’esthéticienne avait l’air d’être un peu débutante (pas grave mais elle a un peu galéré) et elle n’était pas claire dans sa communication avec moi (heureusement que je savais un peu comment ça devait se passer). Bref, rien de grave mais une déception tout de même.
Sandrine a apprécié son massage balinais mais sur l’heure de soin il ne durait que 45 minutes donc un peu déçue de ce côté.

Et au final je n’aurais même pas testé un massage balinais à Bali ! :D

bali-ubud-yellow-flower-cafe

Que faire à Bali ?

Comme cet article est déjà long et que je ne veux pas vous étouffer sous les informations, j’aborderai les activités dans de prochains articles.
Voici néanmoins un aperçu de notre programme : yoga, visite de temples et de rizières, cours de cuisine balinaise, cours de Batik (un art répandu en indonésie pour teindre le tissu), danse traditionnelle… un programme bien rempli !

A suivre !

Tags from the story
,

6 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *