Martinique : visite de Saint-Pierre

Juste après notre promenade dans le jardin botanique du Carbet nous sommes entrés dans la ville de Saint-Pierre. Située au Nord Ouest, c’était l’ancienne capitale économique de l’île jusqu’à l’éruption volcanique de la Montagne pelée en 1902. Elle était surnommée le « Petit Paris des Antilles ».

Suite à l’éruption, « 28 000habitants (quatre fois plus qu’à Pompéi !) périrent asphyxiés ou carbonisés et Saint-Pierre fut enfouie sous les nuées ardentes » (guide du Routard).

On recense un survivant, Cyparis, qui avait été mis en prison pour bagarre en état d’ébriété et qui fut sauvé par sa cellule qui le protégea du massacre !

Aujourd’hui la ville garde des traces de cette éruption avec plusieurs lieux qui ont été conservés ainsi.

Si mes souvenirs sont bons dans cette photo (ci-dessus) on voit le cachot de Cyparis. Je crois que c’est le truc à droite. (oui bon ça fait un an que je suis rentrée hein :P)

Globalement le centre-ville se visite très vite. Je n’ai pas le souvenir d’une animation incroyable mais plutôt d’une ville très calme.
Nous avions prévu de prendre le petit train qui fait le tour de la ville et qui raconte son histoire (recommandé par le Routard) mais malheureusement nous y sommes allés le seul jour où il n’y avait pas de départ l’après-midi… FAIL.


En souvenir j’ai pris en photo le point de départ du petit train… ^

Du coup nous nous sommes contentés du Guide du Routard justement et du « musée volcanologique ». ( je mets des guillemets car ce musée est en fait une salle relativement grande avec des objets récupérés du désastre et quelques panneaux…)

Bon rien à voir mais j’ai trouvé le système de caniveau à Saint-Pierre assez dangereux… il y a intérêt à regarder où l’on marche et comment on se gare !


La maison de la bourse est à voir à Saint-Pierre. Il s’agit de la chambre du commerce qui a été détruite pendant l’éruption mais qui a été reconstruite à l’identique en 1994.


Je ne me souviens plus de ce qu’était ce bâtiment mais je me souviens avoir trouvé sa couleur incroyable. Les maisons de toutes les couleurs c’est vraiment sympa :)

Avant de partir nous avons mangé un Floup aux fruits exotiques en regardant la vue. Le Floup c’est une sorte de Mr Freeze local TROP SUPER BON !!! Ok, ça n’est pas très intéressant dit comme ça mais je me souviens très bien m’être dit que c’était tellement bon qu’il fallait que j’en parle absolument sur mon blog ! :P
Vous avez déjà mangé des Floup vous ?

Comme vous le sentez peut-être en lisant ce billet, Saint-Pierre ne m’a pas plus emballée que ça. Je suis vraiment déçue d’avoir loupé le petit train car je pense qu’il nous aurait permis de mieux comprendre cette ville au passé si lourd et nous aurait peut-être permis de l’apprécier un peu plus…

Nous sommes ensuite allés visiter la rhumerie Depaz située non loin de là (à suivre dans un prochain billet ;)).

Pour plus de photos de la Martinique, c’est ici !

Et pour les épisodes précédents, c’est par là :

Et ce voyage en Martinique alors ?
Martinique : découverte des plages du sud

Martinique : l’héritage de la canne à sucre et de l’esclavage
Martinique : la plage des Salines et la presqu’île de la Caravelle
Martinique : dauphins et Fort de France
Martinique : musée de la banane
Martinique : les Fonds blancs et la baignoire de Joséphine
Martinique : le jardin botanique du carbet

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 Comments

  • Répondre mars 1, 2012

    Aélis

    C’est très chouette de revoir Saint-Pierre.
    On y allait souvent pour le boulot : je ne sais pas si tu as vu le Centre de Découverte de la Terre, tout près de Saint-Pierre, mais c’est nous qui l’avons fait, avec un architecte local aussi.
    J’ai passé un très bon moment à regarder tes photos !

  • J’aime bien les ruines des premieres photos :)
    une ile que j’aimerai découvrir!!

  • Répondre novembre 5, 2012

    TPT

    En fait il y a eu deux survivant reconnu dans le centre de Saint Pierre. Le deuxième était Léon Compère.
    Sinon Alfred Lacroix dans son ouvrage reprend des récits de survivants. Par exemple un couple qui habitait trois ponts ou encore ceux de marin venue porter secours a Saint Pierre et qui ont vu ‘plusieurs âmes sur la plage’ seulement la chaleur dégage par l’incendie de la ville empêchait de s’approcher de trop car lorsqu’il tentait de s’approcher les voiles s’enflammaient.
    As-tu fais un tour au musée? As tu fait une visite guidée? As tu vue la maison coloniale de sante ou le bureau du génie ou encore l’église du fort ou on voit bien l’impact de la nué ardente?

Leave a Reply