Martinique : découverte des plages du sud

Alors qu’avons-nous fait en Martinique ?

Le premier jour nous l’avons joué tranquille en allant explorer le littoral pas loin de notre appart.
Nous avions pour plan de marcher le long de la plage de l’Anse Caritan pour nous diriger jusqu’à la pointe Dunkerque.
Sauf que nous avons vite appris que les plages en Martinique ne sont vraiment pas grandes, voire inexistantes dans le sens où l’eau monte très haut donc il y a peu de sable sec.

Nous aurions pu marcher sur un chemin entre les arbres mais nous n’aurions plus vu la mer donc nous avons préféré marcher dans l’eau avec nos sacs sur la tête (enfin surtout moi, Pingoo est plus grand et avait moins le problème du sac à dos qui traîne dans l’eau). C’était rigolo.


© Pingoo

Sauf qu’à un moment, nous ne pouvions plus avancer en marchant, nous avons donc bifurqué sur la terre où nous avons fait connaissance avec tout plein de (gros) crabes oranges qui rentraient dans leurs trous au fur et à mesure que nous avancions.
Là nous avons vraiment pris conscience que nous étions dans les Caraïbes ^^


© Pingoo

Après avoir marché environ 1/2 heure, nous avons fini par arriver sur la plage de l’Anse Meunier, assez grande pour le coup. Pas spécialement belle, beaucoup d’algues, mais bon c’était sympa.

Puis il a fallu rebrousser chemin pour rentrer, sous la pluie. C’était amusant de marcher pieds nus dans la boue (les tongs étaient inutilisables dans de telles conditions et en fait nous aurions surtout dû prendre des chaussures de rando…).
Puis nous avons refait le chemin inverse dans l’eau, sacs sur la tête, sous la pluie battante cette fois-ci ! Je n’ai pu m’empêcher de penser à Forrest Gump quand il est au Vietnam et qu’il explique toutes les sortes de pluies et notamment celle qui vient d’en dessous. C’était totalement ça !!!

Le soir nous avons vécu notre première coupure de courant du séjour. Nous en avons eu 3 au total. Un peu problématique à gérer à l’heure du dîner sans lumière, sans plaques, et avec le frigo qui s’arrête…
Comme des travaux sont en cours dans l’unique centrale électrique de l’île, il semblerait que ce soit courant en ce moment.

Nous sommes donc allés chez Sony, où nous étions d’ailleurs allés la veille, un snack dans Saint-Anne.
Sony y fait griller toutes sortes de viandes et nous sommes devenus ultra fans de son poulet et de ses ribs de porc, miam, miam, miam !! (du coup nous y sommes retournés pas mal de fois ^^)


Il n’a pas l’air comme ça mais les petites épices avec lesquelles il est cuisiné en font un poulet incroyablement bon ! :)

Le lendemain, nous avions prévu d’aller flâner au bord de la piscine de notre résidence mais quelques temps après nous être installés il s’est mis à pleuvoir…
Ne sachant trop quoi faire sous la pluie, nous sommes allés manger le midi chez Ti Toques au Marin, la ville à côté de Sainte Anne, un restaurant apparemment réputé dans le coin. Le cadre était sympa et c’était très bon.

Finalement en sortant du resto il faisait super beau donc nous avons décidé d’aller à la plage. Nous sommes dons allés sur la Pointe du Marin, réputée pour être une très belle plage. C’est d’ailleurs là qu’est implanté le Club Med.

Honnêtement, je m’attendais à trouver en Martinique des plages de rêve du genre sable fin et mer turquoise.
Et en fait j’ai trouvé les plages de Martinique finalement assez sauvages, globalement très petites (je ne parle pas en longueur mais en termes de recul par rapport à la mer) avec beaucoup d’arbres en bordure et pas mal d’algues. Après, vu qu’il a pas mal plu pendant que nous étions là-bas, il est vrai que nous avons souvent eu une mer assez trouble et donc pas mal d’algues dans l’eau et sur la plage.

L’eau était bien turquoise tout de même comme l’atteste la photo ci-dessus et elles étaient jolies ces plages mais elles ne correspondaient juste pas forcément à l’image que je m’en étais faite :)

Pour être franche, la plage de Palombaggia en Corse m’a beaucoup plus fait l’effet de plage « paradisiaque » que les plages de Martinique.
(d’ailleurs à ce propos je dois vous raconter mes vacances en Corse depuis 6 mois… :P)


La plage de Palombaggia en Corse

Le lendemain nous avons quitté notre pointe Sud pour nous rendre du côté des Anses d’Arlet pour aller sur la plage de l’Anse Noire qui a 2 particularités.
Celle d’être une plage de sable noir, d’origine volcanique, située dans le sud de l’île alors que l’on trouve généralement ces plages de sable noir plutôt au nord de l’île.
Mais également celle d’être une plage de sable noir située juste à côté d’une plage de sable doré : l’Anse Dufour. Seule une avancée de la terre sur la mer les sépare…


Bon en fait le sable noir c’est plutôt du sable gris


Z’avez vu comme elle est toute petite cette plage ? :)

Malheureusement, en arrivant, la présence de nombreux pêcheurs m’a un peu stressée (rappelez-vous : j’ai peur des poissons). Je suis allée dans l’eau et là j’ai clairement senti un truc me pincer le doigt de pied. Ca m’a encore plus stressée et j’ai donc décidé de rester bien sagement sur ma serviette.

Un peu plus tard, devant l’insistance de Pingoo, je suis retournée dans l’eau, méfiante, quand j’ai aperçu un truc horrible flottant juste à coté de lui : UN POISSON MORT !!!!
Je suis donc ressortie plus vite que mon ombre !!
Non mais sérieusement, il n’y a qu’à moi que ça arrive des trucs comme ça !!

La suite dans le prochain épisode ! ;)

Et en attendant, vous pouvez voir plus de photos sur Flickr.

9 Comments

  • Ahah, je ne savais pas que tu avais peur des poissons (d’accord, c’est pas drôle pour toi) !
    Mais je te rassure: un poisson mort m’aurait dégoûtée moi aussi :)

    • Je suis très surprise par ce que vous avez écrit sur les plages de la Martinique. Certes elles sont loin d’etre grandes mais honnetement elles sont bien plus belles que les plages françaises. vous etes venue à la mauvaise période, on dit que janvier/ fevrier est la haute saison, pas du tout vaut mieux etre la en septembre il fait plus chaud plus beau et il y a surtout moins de pluie. ayant pas mal voyagé, la mer et l’océan de la martinique sont de loin , les plus beaux que j’ai jamais vus. La prochaine fois allez voir l’anse couleuvre, plage au sable noir volcanique et au paysage sauvage surprenant. A l’Anse noire et l’Anse du Four vous avez raté les tortues de mer qui nagent avec les humains. et j’en passe des plages magnifiques.
      J’aurai sans doute eu le même discours que vous si je m’étais appuyée que sur mon 2eme voyage en Marinique mais vu ce que j’ai vu et découvert après….

  • Ahahaha, ma pauvre :D Voir un poisson mort pendant que je fais trempette ne m’est jamais arrivé, ça te poursuit je crois !
    C’est vrai que les pages ont l’air petites mais semblent avoir beaucoup de charme !
    Pour les plages paradisiaques (sable fin, mer turquoise, cocotiers) tu trouves tout ça en Rép Dom mais par contre il n’y a rien à faire, tandis qu’en Martinique on peut être plus autonome (se balader, louer une voiture etc).

    • Oui tu as raison, en Martinique il y a vraiment pas mal de trucs à faire ;)

      Et puis juste de la plage paradisiaque pendant 10 jours ça m’aurait un peu saoulée je crois ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *