Mademoiselle Julie

Je n’avais pas entendu parler de Mademoiselle avant que l’on me propose de voir le film en avant-première. En en regardant la bande-annonce suite à cette invitation, le côté film en costumes et le casting m’ont tout de suite plu ! Ce sont réellement Jessica Chastain et Colin Farrell qui m’ont fait me déplacer, plus que l’histoire en elle-même dont je n’avais pas compris grand chose après cette bande-annonce.

mademoiselle-julie-affiche


Le synopsis : 

1890, Irlande. Tandis que tout le monde célèbre la nuit des feux de la Saint Jean, Mademoiselle Julie et John, le valet de son père, se charment, se jaugent et se manipulent sous les yeux de Kathleen, la cuisinière du baron, jeune fiancée de John. Ce dernier convoite depuis de nombreuses années la comtesse voyant en elle un moyen de monter dans l’échelle sociale.

J’aime beaucoup Jessica Chastain, je la trouve magnifique et magnétique. Et j’aime sa voix douce et un peu aiguë. Quant à Colin Farrell, je l’avais complètement oublié jusqu’à ce que je le voie dans « Saving Mister Banks » cet été dans l’avion et que je me rappelle qu’il était assez captivant également.

C’est donc en ne sachant rien du film que je suis allée le voir. En arrivant, j’ai lu le dossier de presse et appris que Mademoiselle Julie était une adaptation d’une pièce de théâtre suédoise très connue qui date de 1889 (je n’en avais jamais entendu parler). Je me suis donc dit que les dialogues et les sujets allaient sûrement être du cru de l’époque. Et bien je ne m’étais pas trompée. On se retrouve face à une pièce de théâtre filmée.

mademoiselle-julie-jessica-chastain-colin-farrell-1

mademoiselle-julie-samantha-morton
Ce que j’en ai pensé : 

On les acteurs voit se débattre tout au long du film avec beaucoup d’ardeur et on assiste à des prestations d’acteurs vraiment poussées qui viennent servir la dramaturgie  de l’histoire qui ne fait que monter crescendo.

J’ai trouvé les prestations de Jessica Chastain et Samantha  Morton très bonnes. Pour celle de Colin Farrell je suis mitigée. L’ardeur qu’il met à être très torturé tout au long du film me fait me dire que soit c’est une très belle performance, soit au contraire c’est vraiment trop et il n’en fallait pas tant pour faire comprendre les tourments de son personnage. Clairement au bout d’un certain temps cette ardeur m’a exaspérée.

J’ai aussi beaucoup aimé la lumière et l’esthétisme du film, froids et diaphanes.  On se croirait dans un tableau.

mademoiselle-julie-jessica-chastain-colin-farrell

Par ailleurs, j’ai trouvé que l’histoire partait dans tous les sens. Cette manipulation évoquée dans le synopsis ne cesse de monter en épingle au fur et à mesure du film : gentil / méchant / gentil / méchant à tel point qu’à la fin je ne savais pas démêler les vrais sentiments des faux. C’est sûrement fait exprès mais pour ma part ça m’a fatiguée car le film dure tout de même 2h15 !!

C’est d’autant plus fatigant lorsqu’il s’agit d’un huis-clos où l’on a les mêmes personnages dans le même décor pendant aussi longtemps. J’aurais bien coupé une bonne demie-heure pour rendre le film plus digeste.
La musique, reprenant plusieurs fois Les Nocturnes de Schubert, était jolie au début et agaçante à la longue. Comme si on avait besoin de nous rappeler la dramaturgie de l’histoire avec ces notes lancinantes répétées plusieurs fois tout au long du film.

mademoiselle-julie-colin-farrell

mademoiselle-julie-jessica-chastain
Au final, je vous le recommande si vous aimez les films prise de tête (clairement, n’allez pas le voir si vous voulez vous divertir avec un film léger), si vous aimez les tragédies théâtrales et les films d’époque, et enfin, si vous aimez tellement Jessica Chastain et Colin Farrell qu’il vous faut absolument voir leurs performances dans ce film. Si ce n’est pas le cas, il y a des chances que vous trouviez le temps long.

Pour ma part, je coche toutes les cases sauf la première !! Mais je suis tout de même contente d’avoir apprécié les performances de Jessica Chastain et Colin Farrell qui donnent vraiment tout ce qu’ils ont dans ce film.

Si vous allez le voir, revenez me dire ce que vous en aurez pensé ;)

Tags from the story

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *